Les travaux de la Maison des pêcheurs de Ngor (Sénégal) entamés

0

Oumar Guèye a procédé, samedi 20 janvier 2017 à la pose de la première pierre de la Maison des pécheurs de Ngor. A l’occasion de ce rassemblement, le ministre du Sénégal de la Pêche et de l’Economie maritime a octroyé 2 embarcations moteurs et du matériel de pêche aux femmes pêcheuses et plongeuses de Ngor pour un coût estimé à plus de 166. 000 000 de F CFA.

L’infrastructure dont la pose de la première pierre est effectuée, est d’un coût de 100 000 000 F CFA, et offrira aux pêcheurs un cadre de travail, d’échange et de renforcement des capacités. Pour Oumar Guèye, la Maison des pécheurs sera composée d’un bloc de bureau pour l’administration du GIE interprofessionnel, le monitoring, les statistiques, et le contrôle des activités sur le site de Ngor. A ces lieux, s’ajoutent un bloc sanitaire, un abri de 144 mètre carrés pour pirogues, moteurs avec deux issues de secours, une infirmerie, entre autres.

Le ministre avoue avoir compris les maux des pêcheurs et des femmes plongeuses de Ngor, Yoff, Betenty, Kafountine, Niodior, Ndagane Sambou, Dionewar et Bassoul. Les deux GIE de femmes plongeuses de Ngor, bénéficient également de deux embarcations en fibre de verre motorisées et d’un lot de matériel constitués de 1341 articles.

La pêche est un secteur important pour le développement de l’économie d’un pays. Suffisant pour M. Guèye d’indiquer : « la pêche contribue pour 3, 2% au PIB. Elle assure plus de 70% des apports en protéines d’origine animale aux populations, avec une consommation par habitant estimée à 29,9kg par an, contre une moyenne mondiale de 19kg par habitant/an ». Il ajoute aussi que « la pêche génère plus de 60 000 emplois directs et indirects et constitue depuis 2015, le première poste d’exportation avec 244 milliards F Cfa en fin décembre 2017, soit 19,05% des exportations du Sénégal ».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here