Côte d’Ivoire : Henriette Billon invite à la protection des réserves naturelles

0

Henriette Gomis Billon, directrice de la communication et du développement durable de SIFCA, une compagnie qui opère dans l’exploitation des plantations de palmiers à huile et la transformation d’huile de palme brute et raffinée en Côte d’Ivoire et dans la sous-région a appelé les autorités administratives ivoiriennes à protéger les réserves naturelles volontaires, notamment celles du Groupe SIFCA contre le braconnage sauvage.

La secrétaire générale de la Fondation SIFCA s’exprimait le 23 janvier 2018 à l’occasion d’une action d’enrichissement et de replanting des essences menacées ou en voie de disparition dans la Réserve naturelle volontaire (Rnv) d’Ehania, site de PALMCI, initiée par le groupe SIFCA. Si l’on se fie à Henriette Gomis Billon, ce projet environnemental s’inscrit dans le cadre de la poursuite de sa campagne de sensibilisation en faveur de la préservation de l’environnement matérialisée lors la 4ème édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales d’Abidjan (Sara 2017), par la représentation d’une mini forêt au stand SIFCA sous le thème « Zéro déforestation, SIFCA s’engage ! ». Le Groupe SIFCA a donc procédé au replanting des essences qui ont servi à la constitution de sa mini forêt dans la réserve d’Ehania sur une superficie de deux hectares.

Pour remémoration, engagé depuis 2007 dans le développement durable, le Groupe SIFCA est un acteur majeur de l’agro-industrie africaine. Fort de plus de 30 000 employés répartis dans cinq pays avec ses 11 filiales, il intervient dans l’exploitation, la transformation et la commercialisation de l’huile de palme, du caoutchouc naturel et du sucre de canne et contribue au développement socio-économique de l’Afrique de l’Ouest.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here