Innovation : un vélo aquatique pour accompagner les élèves au Ghana

0

L’innovation bat son plein en Afrique. Après l’initiative Cinécyclo qui consiste à générer de l’électricité en pédalant un vélo pour regarder un film ou documentaire en zones dépourvues d’électricité, c’est au tour de Frank Darko d’inventer le vélo qui roule sur l’eau. M. Darko affirme être inspiré par un documentaire montrant des écoliers traverser des rivières à la nage lors de la saison des pluies pour aller à l’école. Très ému par cette situation, il a réfléchi à un moyen plus commode de passer de l’autre côté des cours d’eau, d’où la naissance de son projet. Après un an de travail intense, il vient de tester son prototype en pleine mer.

Comme tout début est difficile, Frank Darko s’est servi des moyens du bord pour réaliser son prototype. Il a seulement réuni 100 dollars et trouvé des matériaux légers et à haut pouvoir de flottaison tels que l’aluminium et le liège. Le vélo aquatique conçu par Frank Darko est muni de pédales et d’une chaîne mais la roue arrière est équipée d’hélices, ce qui lui permet d’avancer … et de reculer sur l’eau.

Originaire de l’ouest du Ghana où il a été étudiant à l’Université technique de Takoradi, le jeune homme espère récolter des fonds grâce à son invention et venir en aide aux enfants les plus pauvres qui prennent de gros risques en traversant les rivières à la nage. Beaucoup de villages attendent depuis des années la construction de ponts qui n’arrive jamais. Frank a conscience que son engin est perfectible mais il en est très fier et ne doute pas d’avoir attiré l’attention largement. Son optimisme lui fait dire qu’il pourrait même embaucher un jour de la main d’œuvre et ainsi contribuer à faire baisser le taux de chômage qui s’élève à près de 12% au Ghana.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here