Le gouvernement marocain à la rescousse des populations de Jerada

0

Le Chef du gouvernement marocain a annoncé une série de mesures concrètes permettant d’accompagner les habitants de Jerada. En déplacement à Oujda dans le cadre du programme gouvernemental de communication avec les régions du Royaume, Saâd Eddine El Othmani a affirmé que le gouvernement s’est engagé à œuvrer pour le développement socioéconomique de toute la région à travers notamment les secteurs d’exploitation minière, du foncier industriel, de l’agriculture, de la prise en charge sociale…

El Othmani qui parle de mesures « importantes et urgentes » faisant référence au programme intégré visant le développement et la mise à niveau socioéconomique de la province, a annoncé la suspension immédiate de tous les permis d’exploitation minière non conformes aux lois en vigueur, soulignant que cette décision qui entrera en vigueur dans les plus brefs délais a été prise suite aux résultats d’une enquête menée récemment.

Dans la même logique, le chef de l’exécutif marocain annonce la relance de l’investissement et de l’exploitation rationnelle et réglementaire de minerais dont une étude a décelé l’existence dans le sous-sol de la province (zinc, plomb, cuivre).

Abordant la question liée au développement économique de Jerada, Saâd Eddine El Othmani a assuré que la zone industrielle de la province, dont les travaux ont été lancés, permettrait aux jeunes entrepreneurs de réaliser des projets, et ce en les encourageant et en mettant à leur disposition le foncier nécessaire.

Et pour relancer l’agriculture dans cette région du Royaume, il a mis l’accent sur la mobilisation par le gouvernement de 3.000 hectares pour l’exploitation agricole, dont 1.000 pour les ayants droit et 2.000 en faveur des jeunes. Il a de même salué les mesures prises pour la plantation des sites contenant des déchets miniers et l’amélioration de l’environnement dans ces zones.

Selon le chef du gouvernement, la visite effectuée dans la région Oriental «n’est pas circonstancielle, mais elle s’inscrit dans le cadre d’un programme global». Et d’ajouter que la délégation gouvernementale se rend dans les régions pour écouter les élus et les habitants, examiner les différents projets et remédier aux problèmes qui peuvent entraver leur réalisation. Car, pour El Othmani, «la mutualisation des efforts des différentes parties pour l’examen d’un dossier permet de trouver les solutions idoines, et c’est cela l’objectif de ces visites».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here