La RDC envisage d’explorer du pétrole dans les aires protégées

0

Le gouvernement de la République démocratique du Congo prévoit d’explorer du pétrole dans les aires protégées. C’est ce qu’a affirmé Aimé Ngoy Mukena, ministre en charge du pétrole, précisant que le droit positif en vigueur dans le pays n’interdit pas l’exploration du pétrole dans les aires protégées.

« La loi nous permet d’explorer dans n’importe quelle partie du pays », renseigne-t-il. Invité à donner des éclaircissements sur l’information selon laquelle le chef de l’Etat congolais a autorisé une campagne d’exploration dans la zone, M. Mukena est resté évasif, déclarant qu’une fois que le pétrole sera découvert dans une région sensible, « le gouvernement réunira l’ensemble des ministres et des experts pour évaluer les dangers d’une exploitation ».

Le journal allemand Die Tageszeitung a néanmoins révélé que le président Kabila a autorisé l’exploration du parc national de Salonga, la plus grande réserve de forêt tropicale pluviale d’Afrique, un site du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco). Elle est aussi la deuxième plus grande forêt tropicale au monde. La Salonga couvre une superficie de 33 350 km2 et abrite des espèces rares notamment des bonobos, des éléphants de forêt, des chimpanzés nains et des paons du Congo.

Pour rappel, Kinshasa qui nourrit depuis quelques années, une forte ambition de développer une industrie pétrolière forte mais se heurte souvent aux organisations de défense de la nature car ses réserves sont pour la plupart, situées dans des aires protégées. C’est le cas du parc national des Virunga qui regorgerait d’un fort potentiel en hydrocarbures, selon des campagnes exploratoires. Certaines compagnies exploratoires comme Soco international et Total sont contraintes d’explorer les alentours du parc.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here