En Inde, Faure Gnassingbé mise sur l’énergie solaire pour son développement

0

« À l’instar de 120 pays dans le monde, notre pays le Togo est à fort ensoleillement. Une opportunité que nous nous sommes engagés à mettre au service du bien-être des Togolais. Le soleil est notre bien commun. Ensemble, nous sommes capables d’en faire une richesse universelle. Je n’ai pas de doute que nous y parviendrons », a noté le président de la République togolaise sur son compte Twitter.

Faure Gnassingbé fait partie des dirigeants de 121 pays qui se sont retrouvés à New Delhi en Inde le 11 mars 2018 à l’occasion du 1er sommet de l’Alliance solaire internationale (Asi).

Selon le chef de l’Etat du Togo, les pays membres de l’Asi ont le devoir de mettre tout en œuvre pour que « l’ASI grandisse, se consolide et prospère ». Il a en outre, émis le vœu de voir les nations à fort enseuillement parvenir enfin à  tirer tous les profits de leur exposition quasi permanente au rayonnement solaire.

L’organisation aura besoin de quelques 1000 milliards de dollars

Ce 1er sommet de l’Asi constitue le sommet fondateur de cette organisation. Les pays participants misent sur l’utilisation  de l’énergie solaire pour la transformation de leur agriculture, surtout dans les zones rurales. Pour mettre en œuvre les 100 projets prioritaires répertoriés par l’Asi, l’organisation aura besoin de quelques 1000 milliards de dollars.

Le Togo, a choisi l’énergie solaire pour le développement de l’agrobusiness dans le pays. A cet effet, plusieurs localités du pays sont d’ores et déjà dotées de mini centrales photovoltaïques et avec la société BBOXX, 300.000 ménages vont également bénéficier de l’électricité pour leurs besoins domestiques.

Le but de cette Alliance solaire est la réduction  significative des coûts de l’énergie solaire dans l’optique de rendre cette énergie disponible et à faible coût dans les 121 pays à fort ensoleillement situés entre les deux tropiques afin de répondre à la forte demande énergétique et contribuer à la lutte contre les changements climatiques.

Il faut rappeler qu’à New Delhi, le chef de l’Etat s’est entretenu avec plusieurs personnalités politiques et opérateurs économiques indiens, à l’instar de Ram Nath Kovind, président de la République de l’Inde, organisateur d’un banquet à l’endroit des participants au sommet de l’Asi. Il s’est également entretenu avec le directeur général par Intérim de l’Asi, Upendra Tripathy, Siddharta Jain, directeur général Pingpong Global Ltd. et avec Anil Agarwal, Président directeur général de Cosmos International Ltd.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here