Sénégal : vers la construction d’un port fluvio-maritime à Saint-Louis

0

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs) a annoncé, le 12 avril 2018 la construction d’un port fluvio-maritime à Saint-Louis (Nord-Ouest du Sénégal) estimé à près de 500 millions d’euros. C’est du moins ce qu’a indiqué Hamed Diane Senega, Haut-commissaire de ladite structure.

« Ce projet va inclure un port de pêche, un port de plaisance et un port de commerce. Cela va créer une dynamique à l’intérieur de la ville de Saint-Louis avec tout ce qu’il va générer en termes d’activités pour ainsi venir en soutien à l’ensemble des programmes du Sénégal mais aussi, des pays qui partagent le fleuve », a détaillé M. Senega qui s’exprimait à Dakar en marge de la 6ème session des Initiatives pour l’avenir des grands fleuves (Iagf). Poursuivant qu’« il s’agit du projet le plus structurant pour l’Omvs.»

Le responsable de l’Omvs a également précisé que le futur port fluvio-maritime, qui « sera l’un des plus modernes d’Afrique », permettra de redynamiser tout le corridor fluvial, d’insuffler une nouvelle dynamique d’échanges avec les populations de la vallée mais surtout une dynamisation du commerce.

« Il servira de levier de développement pour l’ensemble du bassin des quatre pays. Même la Guinée qui n’est pas nécessairement concernée par ce projet, va bénéficier de l’impact positif de celui-ci », a-t-il expliqué.

Le Haut-commissaire de l’Omvs a également fait savoir que le gouvernement indien a décidé d’accompagner la réalisation du projet à travers son bras financier, Exim Bank of India.

Créée en 1972 pour gérer le bassin versant du fleuve Sénégal,  l’Omvs associe les quatre pays traversés par ce fleuve: la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal.  Elle a été classée en 2016 comme le meilleur organisme de bassin au monde, par la qualité de ses programmes et par son modèle de gestion partagée des eaux dans un cadre de coopération solidaire.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire