Les producteurs de café kényans séduits par la culture de la noix de macadamia

0

L’envolée des prix mondiaux de la noix de macadamia induite par la demande de plus en plus grandissante de la Chine attire les producteurs de café du Kenya vers la culture de ce produit.

Le journal Bloomberg rapporte que le kilogramme de la noix de macadamia non décortiquée est passé de 70 shillings en décembre 2017 à 180 shillings actuellement et pourrait poursuivre sa progression en franchissant la barre des 200 shillings d’ici à la fin de l’année courante. La même source ajoute que la valeur de la récolte de la noix de macadamia du Kenya se situe à 7,48 milliards de shillings (75 millions $).

« Les agriculteurs se rendent comptent que la noix de macadamia est de l’or. Partout où le café est cultivé, la noix est également présente et les producteurs sont maintenant conscients de l’opportunité qu’elle offre.», indique Loise Maina, de la Nawiri Nuts Kenya Ltd, une entreprise de transformation.

La preuve, la production de la noix de macadamia qui a gagné 5% en 2017 après un taux de croissance de 20% entre 2015 et 2016, devrait encore augmenter dans les 4 prochaines années sous l’effet de l’amélioration des rendements.

Dans le dessein d’appuyer l’essor de la filière de la noix de macadamia, le gouvernement kényan devrait s’atteler à réguler le secteur et créer un environnement favorable à l’installation des acteurs privés. « Nous voulons que le secteur privé joue le grand rôle [dans l’industrie, ndlr], contrairement au café, qui voit beaucoup d’implications du gouvernement. », explique Alfred Busolo, numéro un de l’Autorité kényane de l’agriculture, de la pêche et de l’alimentation (Affa).

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here