Le secteur agricole, principal générateur d’emploi en Afrique de l’ouest

0

Le président de la Commission de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’ouest (Uemoa), Abdallah Boureima a affirmé lors de la Conférence de haut niveau sur la création d’emplois, la croissance et la compétitivité en Afrique de l’Ouest, organisée conjointement par la Commission européenne et les commissions de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) que le secteur agricole en Afrique de l’Ouest a la potentialité de créer des emplois, de générer de la valeur ajoutée et d’améliorer la sécurité alimentaire.

En outre, Abdallah Boureima, a estimé qu’à côté de l’économie numérique où il faut encourager la recherche et l’investissement, précisant que l’autre secteur porteur était celui de l’agriculture où les investissements ont deux fois plus d’impact sur l’emploi, la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté.

Suffisant pour le commissaire en charge de la Sécurité alimentaire de la Commission de l’Uemoa de souligner les mesures concrètes qu’avait prise l’institution régionale pour encourager une industrie agroalimentaire durable dans l’espace sous régional. Il a notamment mentionné les efforts réalisés pour harmoniser les mesures sanitaires et phytosanitaires entre les Etats membres ainsi que les activités d’accréditation, de certification, de normalisation et de métrologie.

Il a enfin rappelé que l’Uemoa avait fait le choix de se concentrer sur cinq filières prioritaires, qui présentent des avantages en terme de création d’emploi et où l’Afrique de l’Ouest dispose d’avantages comparatifs à savoir le riz, le maïs, le coton, le bétail/viande et l’aviculture. Outre ces filières prioritaires, des produits d’exportation comme le café, le cacao ou encore l’horticulture ne doivent pas être négligées en raison de leur contribution à la balance commerciale.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here