La TICAD 7 se tiendra du 28 au 30 août 2019 à Yokohama (communiqué)

0

Aujourd’hui, le Gouvernement du Japon a annoncé que la septième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7) se tiendra du 28 au 30 août 2019 à Yokohama. Profitant de cette occasion de la conférence où les chefs d’État et de gouvernement africains se réuniront au même endroit, aura également lieu la cérémonie de remise du troisième Prix Hideyo Noguchi pour l’Afrique.

Au milieu de l’émergence de l’Afrique comme la plus grande frontière du 21ème siècle, le Japon, en tant que pays hôte de la TICAD 7, soutiendra de manière proactive les efforts de l’Afrique pour son développement à travers la collaboration entre les secteurs public et privé du Japon.

« La Déclaration de Nairobi », adoptée par la dernière TICAD 6 en 2016, a souligné l’idée de « la promotion de systèmes de santé résilients pour la qualité de vie » comme l’un de ses domaines prioritaires, parce que l’Afrique est le continent qui a le plus souffert de graves maladies infectieuses et autres maladies, qui sont des défis majeurs à surmonter pour son développement.

Dans ce contexte, le Gouvernement du Japon a créé le Prix Hideyo Noguchi pour l’Afrique en 2006, en tant que symbole de la coopération entre les pays africains et le Japon dans le domaine de la santé. Le nom du Prix a été choisi à la mémoire du Dr. Hideyo Noguchi (1876-1928), dont la foi dans l’avancement médical et les activités menées avec abnégation en Afrique restent une source d’inspiration pour tous. Le Prix poursuit ses idéaux et ses aspirations pour faire progresser la lutte mondiale contre les maladies infectieuses et autres maladies qui prévalent en Afrique. Le Prix vise à honorer des personnes ayant accompli des réalisations remarquables dans les domaines de la recherche médicale ou des services médicaux afin d’améliorer la santé publique en Afrique et de lutter contre les maladies infectieuses et autres maladies en Afrique, contribuant ainsi à la santé et au bien-être des populations africaines et à toute l’humanité. Le Prix est décerné tous les six ans, coïncidant avec la TICAD tenue au Japon. Il consiste en une citation, une médaille et 100 millions de yens (soit un million de dollars US) pour chaque lauréat.

Les premiers Prix en 2008 ont été décernés au Dr. Brian Greenwood, Professeur à l’École d’hygiène et de médecine tropicale de Londres, pour son travail brillant et innovateur sur le paludisme (domaine de la recherche médicale) et au Dr Miriam K. Were, Présidente du National AIDS Control Conseil of Kenya (au moment de l’attribution), pour ses efforts en vue d’apporter les soins médicaux de base ainsi qu’un droit aux soins au femmes et aux enfants en Afrique (domaine des services médicaux). Les deuxièmes prix en 2013 ont été attribués au Dr Peter Piot, Directeur de l’École d’hygiène et de médecine tropicale de Londres, pour ses travaux fondamentaux sur les maladies endémiques en Afrique (domaine de la recherche médicale) et au Dr Alex G. Coutinho, Directeur Général de l’Institut des maladies infectieuses à l’Université Makerere (au moment de l’attribution), pour ses efforts innovants en vue d’élargir l’accès à des soins salvateurs pour les personnes atteintes par le VIH (domaine des services médicaux).

Les récompenses conférées par leurs prix ont été utilisées à la promotion de diverses activités médicales pour sauver des personnes de la souffrance de maladies en Afrique, y compris une bourse pour encourager les jeunes médecins africains et les services médicaux dans les communautés locales.

L’invitation à la proposition de candidats pour le troisième Prix a été lancée publiquement, et sa date limite, le 8 août 2018, approche rapidement.

Plus nous recevrons de nominations, plus d’excellents candidats apparaîtront pour le troisième Prix. Un ensemble de processus allant de la proposition de candidats à la cérémonie de remise du Prix Hideyo Noguchi pour l’Afrique devrait encourager davantage les activités de recherche médicale et les services médicaux pour lutter contre les maladies infectieuses et autres maladies qui affligent les populations en Afrique.

Gouvernement du Japon

Tokyo, le 27 Juillet 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here