La balance commerciale ivoirienne excédentaire en 2017

0

D’après le compte rendu du Conseil des ministres du gouvernement ivoirien, rendu publique, la balance commerciale de la Côte d’Ivoire est restée excédentaire, malgré une baisse de 40% des cours mondiaux du cacao, son principal produit d’exportation.

Selon le document, le volume total des échanges commerciaux du pays aurait connu une hausse de 12,2%, passant de près de 20 milliards $ en 2016, à 22,4 milliards $, l’année suivante. Ceci a entraîné une hausse de l’excédent commercial de 2,3 milliards $ à près de 3 milliards $, sur la même période.

Cette efficacité « s’explique notamment par une bonne performance de nos produits d’exportation, notamment le cacao, la noix de cajou et le coton fibre », révèle le document.

« En 2017, la balance commerciale de la Côte d’Ivoire est restée excédentaire, en lien avec son potentiel économique. L’excédent commercial est évalué à 1 708 milliards de francs CFA contre 1 316 milliards de francs CFA en 2016. Le niveau global des échanges commerciaux a ainsi connu une hausse de 12,2%, passant de 11 493 milliards de francs CFA en 2016 à 12 896 milliards de francs CFA en 2017. Les exportations de biens, singulièrement des marchandises, ont augmenté de 14% en 2017 par rapport à 2016, passant de 6 404 milliards de francs CFA à 7 302 milliards de francs CFA », a en outre révélé Sidi Tiémoko Touré, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement au sortir du conseil des ministres du mercredi 24 octobre 2018.

Quant aux importations, qui concernaient principalement le pétrole brut, les machines mécaniques et électriques, les produits pharmaceutiques, mais également alimentaires tels que le riz et le poisson, elles ont atteint une valeur de 9,7 milliards $, soit une augmentation de 9,9% par rapport à 2016.

Notons que les principaux demandeurs des produits ivoiriens sont l’Europe (46,5%), l’Asie (16,1%), l’Afrique (23,1%) et l’Amérique (12,7%). Quant aux importations, on note une prédominance de la Chine (13,5%), devant la France (11%), le Nigeria (9,2%), l’Espagne (9,1%) et l’Inde (4,7%).

Le responsable ivoirien a enfin précisé que « les importations ont également enregistré une augmentation en valeur de 9,9% en 2017 par rapport à 2016 pour atteindre 5 594 milliards de francs CFA. Elles concernent principalement le pétrole brut, les machines mécaniques et électriques, le riz, le poisson, les produits pharmaceutiques venant principalement de la Chine (13,5%), de la France (11%), du Nigeria (9,2%), de l’Espagne (9,1%) et de l’Inde (4,7%) ».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here