Le premier rapport sur la mise en œuvre des ODD lancé en Tunisie

0

Le premier Rapport sur la réalisation des Objectifs de développement durable (Odd) au Maghreb a été lancé vendredi 2 novembre 2018 à Tunis par e Bureau de la Commission économique pour l’Afrique des Nations unies (Cea) en Afrique du Nord.

Trois ans après l’adoption des Odd, qui résument les ambitions d’un développement durable au niveau mondial à l’horizon 2030, ce rapport constitue une première occasion de faire le point sur les progrès effectués par l’Algérie, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie. Il évalue ainsi les approches nationales de mise en œuvre des Odd dans les quatre pays, notamment en matière d’appropriation et d’intégration des Odd, de gouvernance (coordination stratégique et engagement des parties prenantes), de financement et de suivi et évaluation. Il vise également à promouvoir l’échange d’expériences et de bonnes pratiques entre les pays du Maghreb en la matière, ces derniers étant confrontés à des défis similaires.

Pour la Tunisie, le document souligne que le plan de développement quinquennal (2016-2020) inclut déjà la plupart des Odd et que le gouvernement est en cours d’analyser le niveau d’intégration des objectifs et des cibles dans le plan quinquennal de développement et dans certaines stratégies sectorielles. Cet exercice s’intègre dans le processus de révision à mi-parcours du Plan quinquennal de développement qui sera lancé en 2018 et la formulation en 2019 du nouveau plan quinquennal.

Par ailleurs, révèle le document, le gouvernement envisage l’élaboration d’une nouvelle stratégie de développement 2030, intégrant les Odd.

Au volet de la disponibilité des données et selon des exercices d’évaluation des indicateurs réalisés dans les pays du Maghreb, le rapport a montré que la Tunisie dispose déjà d’un système opérationnel de suivi des indicateurs de l’environnement et du développement durable liés à la stratégie nationale de développement durable(Sndd) qui pourrait être mise à profit pour bâtir le nouveau dispositif de suivi des Odd.

Ce premier rapport se focalise sur des questions stratégiques pour les pays du Maghreb et porte ainsi sur les Odd 2, 7, 9, 13, 8 et 15 relatifs à la sécurité alimentaire, la transition énergétique, l’emploi des jeunes, la transition industrielle, le changement climatique et la désertification.

«L’envergure des Odd et la complexité des défis à relever, pour réaliser ces ambitions, nous obligent à reconsidérer notre manière d’appréhender les enjeux pour concevoir des politiques plus intégrées et plus cohérentes. Ceci nous appelle à adopter également de nouveaux modes de gouvernance qui favorisent l’appropriation, les partenariats et la co-responsabilité des acteurs à tous les niveaux, pour mettre en œuvre des projets transformateurs favorables à nos sociétés», a déclaré Lilia Hachem Naas, directrice du Bureau de la Cea en Afrique du Nord.

Premier document en son genre, ce rapport a permis de relever la nécessité pour les pays du Maghreb d’accélérer l’appropriation et l’intégration des Odd dans les cadres de planification. Il a également souligné l’importance de finaliser la mise en place des mécanismes visant à améliorer la coordination des efforts nationaux pour la réalisation des Odd et l’engagement de tous les acteurs, ainsi que le renforcement de la coordination des systèmes statistiques nationaux et régionaux pour améliorer la disponibilité et la cohérence des données.

Présentant ce rapport, la chargée du développement durable de la Cea Afrique du Nord, Marieme Bekaye, a indiqué que l’objectif recherché est de faire un premier bilan des progrès réalisés par les pays du Maghreb (Tunisie, Algérie, Maroc et Mauritanie) dans la mise en œuvre et le suivi des Odd.

« On note quelques avancées dans l’intégration concrète des Odd dans les politiques sectorielles et locales, variables selon les pays et les secteurs », a-t-elle affirmé.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here