Les pêcheurs sénégalais s’insurgent contre « une gestion opaque des licences »

0

Une violation de la réglementation en vigueur et une opacité complète dans la délivrance des permis de pêche sont qualifiées de « crime économique » perpétré contre les communautés de pêche au Sénégal.

Alors que l’octroi des licences de pêches par le ministère de tutelle considéré comme bienfait selon certains acteurs du domaine, le syndicat, pour sa part, dénonce une « gestion opaque au niveau du ministère de la pêche » tout en faisant référence au tonnage autorisé par les autorités.

Célébrant la Journée de la mondiale de la pêche ce mercredi 21 novembre 2018, le syndicat national autonome des pêcheurs du Sénégal a dénoncé une « gestion calamiteuse de l’octroi des licences » de pêche.

D’après Moustapha Dieng, le Secrétaire général du syndicat national autonome des pêcheurs du Sénégal, les membres de sa structure sont entre colère, frustration et dénonciation. Suffisant pour le syndicat de dénoncer leur mauvaise condition de travail notée dans leur domaine d’action avec surtout l’avancée de la mer.

Moustapha Dieng détaille que l’avancée considérable de la mer qui fait déguerpir les populations est un cas qui pourrait aboutir à une mauvaise campagne de pêche. Ainsi à l’occasion même de cette Journée, ils ont tenu une rencontre avec les journalistes pour dénoncer leurs conditions de travail.

Pour sa part, Greenpeace a dénoncé « un pillage planifiée, orchestrée et savamment entretenue au plus haut sommet de la république ».

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire