Glencore va exploiter les hydrocarbures dans le bloc Bolongo au Cameroun

0


Le décret présidentiel approuvant au second semestre 2018 la demande introduite par la filiale du trader anglo-suisse Glencore le 21 juin 2017 a été rendu public le 8 janvier 2019.

Le 8 janvier 2019, une autorisation exclusive d’exploitation (AEE) pour hydrocarbures liquides dénommée « Moabi » est instituée par décret présidentiel au profit de l’association « Bolongo », composée de la société Perenco Cameroon, filiale du trader anglo-suisse Glencore, qui en détient 75% du capital, et de la Société nationale des hydrocarbures(SNH), 25%. L’information est rendue publique le 8 janvier 2019 par le quotidien à capitaux publics Cameroon-tribune.

Cette AEE, dénommée « OAK », est délivrée pour une durée de 20 ans, renouvelable pour 10 ans. Elle sera mise en œuvre sur un seul bloc, Bolongo, d’une superficie de 70,31 km2, dans le bassin sédimentaire du Rio del Rey.

Selon les termes du décret présidentiel, il est attendu de Glencore, dans la phase de développement, la réalisation du forage d’un puits d’exploitation et l’évaluation des prospects non encore forés pour les développer. Pour ce qui est de la phase d’exploitation, l’entreprise devra mener les « études diverses pour la mise en exploitation de cette découverte », réaliser les infrastructures et équipements de production.

Pour rappel, après une autorisation exclusive de recherche (AER), Glencore, déjàbénéficiaire d’un contrat de partage de production signé le 16 juillet 2009 avec le Cameroun, avait introduit auprès de l’Etat camerounais une demande le 21 juin 2017. Le décret publié le 8 janvier 2019 est alors considéré comme la réponse du Cameroun à celle-ci.

Bernard Bangda / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here