[Enquête] Londji I (Cameroun) : L’Etat et les riverains à couteaux tirés

0
Prétextant la reprise en mains d’une parcelle d’un hectare (ha) jadis occupée par une société forestière, l’Etat du Cameroun a étalé son droit de propriété sur plus de 200 hectares. Les riverains contestent. Londji I, localité du bord de mer


L'actualité est gratuite, les archives sont réservées aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis