Energies renouvelables : le Togo et le Liberia appuyés par l’ADFD

0

Le Togo et le Liberia, deux pays d’Afrique de l’Ouest vont bénéficier d’un soutien de taille dans la production des énergies renouvelables. En effet, le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement (ADFD) a fait part de son intention de financer trois projets d’énergies renouvelables dans les pays en voie de développement, dont le Togo et le Liberia.

Selon l’institution financière Emiratie, ce financement se fera par le biais d’un mécanisme mis en place en partenariat avec l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA).

Rappelons que l’IRENA, lors des travaux de la 9ème assemblée générale de l’Agence internationale pour les énergies  renouvelables ouverts le 11 janvier 2019 à Abou Dhabi, a annoncé les projets retenus pour le 6ème cycle de financement. Ainsi 23 propositions complètes ont été soumises et 13 propositions ont été envoyées à l’ADFD. Au final, 3 Etats ont été sélectionnés par ce fonds : il s’agit du Togo, du Libéria et de la Guyane.

« Les projets sélectionnés cette année contribueront à la réalisation des objectifs nationaux en matière d’accès à l’énergie et transformeront des vies. Ils fourniront des sources d’énergies renouvelables rentables pour contribuer à réduire la pauvreté, permettre des activités génératrices de revenus et fournir de l’électricité aux établissements de soins de santé et aux écoles, ce qui créera des emplois, autonomisera les femmes et renforcera les communautés locales », a déclaré Adnan Z. Amin, actuel directeur général d’IRENA.

Lomé bénéficiera d’un  financement de 15 millions de dollars. Cette somme sera destinée à financer la construction d’un parc solaire de 30 MW. Selon l’ADFD, le projet vise à fournir une énergie propre et fiable à environ 700 000 clients, des ménages et des petites entreprises. Il permettra également de réduire les émissions de gaz à effet de serre de plus de 9 200 tonnes par an. Il s’agit d’un projet ambitieux pour le gouvernement du Togo qui s’est donné pour objectif de produire 200 MW d’énergies renouvelables (donc 100 MW de solaire) d’ici à 2020.

L’institution financière des Émirats arabes unis a décidé d’investir en outre 8 millions de dollars au Liberia. Cette manne financière servira à financer la construction d’un barrage hydroélectrique sur la rivière Gee, située à l’Est du pays. Le projet de permettra de fournir 2,5 MW. Une quantité d’énergie suffisante pour alimenter 30 000 personnes, selon l’ADFD.                        

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here