L’éboulement d’une mine d’or en Guinée tue 17 personnes

0

« Au moins 17 personnes ont péri dans un éboulement de terrain sur une mine d’or dans la région de Siguiri dimanche soir », a déclaré lundi 4 février 2019 le lieutenant de gendarmerie Marcus Bangoura. Le drame s’est produit dimanche aux environs de 20 heures.

Une information confirmé par un élu local, Alpha Kabinet Doumbouya qui a affirmé avoir « vu au total 17 morts » à la suite de l’accident survenu dans le village de Norassoba, à 35 km de la ville de Siguiri.

« On a appris dans un premier temps que trois personnes avaient été ensevelies dans une profonde galerie des mines de Norassoba et c’est en cherchant à les sauver que les secouristes se sont rendu compte qu’il y avait d’autres personnes prisonnières de l’éboulement », a pour sa part soutenu un officier de gendarmerie en poste à la brigade de Siguiri, en Haute-Guinée.

Selon Alpha Kabinet Doumbouya, à la tombée de la nuit, plusieurs personnes se sont ruées vers une mine désaffectée dans l’espoir d’en extraire de l’or. Lorsqu’elles sont descendues pour creuser, elles ont été englouties.

Il précise que des drames similaires se produisent souvent dans cette partie de la Guinée où l’orpaillage est très développé et se fait d’habitude dans l’anarchie.

« Ce bilan (de 17 morts) est nettement provisoire puisque les villageois ont indiqué que beaucoup d’autres manquent à l’appel », a indiqué le lieutenant Bangoura. « D’autres orpailleurs sont encore coincés dans les profondeurs des trous » du site aurifère et « quelques blessés ont reçu les premiers soins à l’hôpital de campagne de Norassoba », a déclaré Maïmouna Sangaré, une agente de santé locale.

« Cet éboulement a surpris tout le monde puisque apparemment, il n’y avait pas un signe de danger dans cette mine que nous exploitons depuis plusieurs années », a témoigné un habitant.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here