Mali : la SemR vise à investir durablement dans l’avenir énergétique

0

La première édition de la Semaine malienne des énergies renouvelables (SemR), dédiée aux investisseurs, se tiendra à Bamako, la capitale du Mali, du 19 au 23 février 2019 sur le thème « Investissons durablement pour l’avenir énergétique du Mali ».    

Consacrée à la réflexion sur l’avenir des énergies vertes au Mali, elle est organisée sous l’égide de l’Agence des énergies renouvelables du Mali (AER-Mali) et du ministère malien de l’Énergie et de l’Eau, dans le cadre du Projet d’appui à la promotion des énergies renouvelables au Mali (PAPERM), en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD), les Fonds d’investissements climatiques – à travers leur programme de valorisation à grande échelle des énergies renouvelables dans les pays à faible revenu (CIF-SREP) – et le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (SEFA).

Cette initiative a pour objectif d’encourager les investisseurs et industriels à investir dans le secteur des énergies renouvelables au Mali, dans le but de répondre aux besoins en énergies renouvelables de la population et des opérateurs économiques, nécessaires pour développer l’économie, favoriser la création d’emplois et préserver l’environnement tout en réduisant les impacts négatifs du changement climatique.

En d’autres termes la rencontre a pour but de promouvoir les opportunités d’investissement dans le secteur des énergies renouvelables de ce pays d’Afrique de l’Ouest. Elle servira également d’espace d’information et d’échange entre les investisseurs publics et privés, nationaux et étrangers qui souhaiteraient financer des projets au Mali.

« Cette semaine permettra également d’échanger sur notre cadre réglementaire et institutionnel favorable à l’investissement dans le domaine des énergies renouvelables », a déclaré le ministre de l’Énergie et de l’Eau Sambou Wagué dans son allocation de bienvenue, indiquant que l’accès à l’énergie est une priorité du président malien, tant en faveur de l’économie nationale que de l’amélioration des conditions de vie de la population.

« L’évènement est placé sous le thème « Investissons durablement dans l’avenir énergétique du Mali », afin de pouvoir réussir la transition énergétique et de faire du Mali un pays producteur modèle en énergies propres », a précisé le ministre.

Les échanges des décideurs porteront autour des investissements dans les secteurs suivants : solaire, biomasse, bio carburant, éolien, efficience énergétique, micro hydroélectricité. Voici quelques thématiques abordées : les énergies renouvelables pour un développement éthique du Mali ;  investir avec succès dans les énergies renouvelables au Mali ; adopter les énergies renouvelables comme levier de développement ;  pour une valorisation stratégique des énergies renouvelables au Mali et les perspectives énergétiques du développement économique malien.

Le Mali s’est fixé pour objectif d’atteindre 61 % de taux d’électrification en zone rurale d’ici à 2033. Il souhaite aussi que la part des énergies renouvelables atteigne au moins 25 %. Le Mali dispose d’un potentiel énergétique solaire qui varie de 5 à 7 kWh/m2 par jour. En 2017, seuls 5 % du potentiel en énergie verte était exploité. Mais pendant la même période, un plan d’investissement a été élaboré par le gouvernement pour l’exécution de plusieurs projets. Il est évalué à plus de 2 millions de dollars. Grâce à cette semaine, le gouvernement malien espère toute la richesse du Mali en matière d’énergie verte afin d’attirer des investisseurs sur ce secteur.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here