Bénin : l’aéroport de Cotonou doté d’une chambre froide pour l’ananas

0

Les exportations de l’ananas frais béninois ne souffriront plus de problème de conservation. Le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston Cossi Dossouhoui, a mis en service une chambre froide à l’aéroport international Bernardin Gantin de Cotonou pour pallier cette difficulté qui constituait un casse-tête chinois pour les producteurs et l’Etat béninois. L’unité de réfrigération a été inaugurée le jeudi 28 février 2019 à l’aéroport international Bernardin Gantin de Cotonou en présence du ministre en charge du Commerce et du Directeur de cabinet du ministre des Infrastructures.

Jusqu’ici, l’ananas destiné à l’exportation et collecté au bord des champs, n’entrait dans la chaîne de froid qu’une fois embarqué dans les avions. Ceci provoquait d’importantes pertes notamment en cas de manque de place sur les vols. Le projet de l’ONG américaine Partners for Development (PfD), de l’ordre de FCFA 150 millions, est financé par le Département américain de l’agriculture (USDA) dans le cadre du projet Pineapple Processing for export (Pinex).  D’une capacité de 18 tonnes, cette chambre froide a été conçue par la compagnie française Coldinnov. Alimentée par un ensemble de 120 panneaux solaires fournissant 40 kWh, sa température est réglable, pouvant conserver l’ananas entre 5 et 12°.

Au nombre des activités prévues par ce projet, il y a la réalisation d’une unité de réfrigération de l’ananas destiné à l’exportation en Europe. En effet, Pour préserver leur fraîcheur et leur durée de vie et leurs qualités, les clients européens recommandent que l’ananas soit placé dans des chaines de froid, depuis la récolte jusqu’en Europe. La mise en place de la chambre froide est donc faite par les exportateurs béninois, soutenus par le gouvernement, et favorablement accueillie par Pinex. Cette chaine de froid est alimentée par l’énergie solaire.

Une production record de 600.000 tonnes

A travers la mise en service de cette chambre froide, le Gouvernement donne les moyens aux producteurs d’atteindre une production record de 600.000 tonnes par an de l’ananas. Avec cette chambre froide, les exportateurs n’ont donc plus de souci à exporter leur ananas de l’aéroport de Cotonou à n’importe quel moment de la journée. « Cette vision de Pinex s’accorde bien avec les ambitions du Gouvernement de porter cette exportation à 12.000 tonnes par an à partir de 2021 », a laissé entendre Cynthia Taha, responsable de la Pfd. En installant cette chambre froide, Pinex aide le Bénin à relever ce défi. La chambre froide n’est pas destinée exclusivement l’exportation de l’ananas, mais à tous produits agricoles de la chaîne des exportations dont la qualité nécessite une chaine de froid, a-t-elle précisé.

Le projet Pinex est doté d’un financement de $ 10,26 millions pour une période de quatre ans, de 2016 à 2020. Il concerne 4000 producteurs, 60 entreprises de transformation et 13 compagnies exportatrices d’ananas.

Moctar FICOU / VivAfrik                 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here