Vers l’introduction des drones dans la culture cotonnière en Côte d’Ivoire

0

La Côte d’Ivoire pourrait bientôt introduire des drones dans la culture du coton en vue d’accroître sa rentabilité. En termes clairs, l’interprofession de la filière du ce pays d’Afrique de l’Ouest, l’Intercoton, envisage d’introduire l’utilisation des drones dans cette culture en vue accroître la rentabilité des exploitations des producteurs. Ceci, en s’inspirant de l’expérience chinoise en la matière.

C’est ce qu’a fait savoir le président de l’Intercoton, Soro Yacouba, de retour d’une mission en Chine. « Je me suis donné pour défi de faire de la Côte d’Ivoire, le premier producteur de coton en Afrique dans les années à venir. Je me suis rendu avec des experts du CNRA (Centre national de recherche agronomique : Ndlr) en Chine pour m’inspirer de l’expérience de ce pays sur la culture en vue de la partager avec les producteurs ivoiriens », a-t-il déclaré au cours d’une assemblée générale à Abidjan.

Parlant des producteurs chinois de coton, Yacouba a expliqué qu’ils « cultivent de petites parcelles et font de très bonnes récoltes. C’est surtout ce mécanisme que nous voulons pour nos producteurs d’ici. Des drones parcourent les parcelles pour relever ce qu’il faut pour rentabiliser la production. Je vais soumettre ce projet à mon Conseil d’Administration. Une fois approuvée, nous allons payer des drones pour expérimenter cette pratique en Côte d’Ivoire ».

Notons qu’avec 413 205 tonnes enregistrées sur la période 2017/2018, la Côte d’Ivoire occupe le 4ème rang des producteurs africains de coton. En 2017, les revenus des producteurs ivoiriens de coton étaient évalués à 108 milliards FCFA (environ 185 millions $), contre 86 milliards FCFA (environ 147 millions $) en 2016.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here