Le drapeau symbolisant l’adhésion du Congo à l’OPEP présenté

0

La République du Congo a décidé d’adhérer à l’Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole (OPEP), selon un communiqué de la présidence de la République, signé le 11 janvier 2019 par le directeur du cabinet du Chef de l’Etat.

C’est dans cette logique que le ministre des Affaires étrangères, Jean Claude Gakosso et son collègue des hydrocarbures, Jean Marc Thystere Tchicaya, ont présenté jeudi 11 avril dernier, au président de la République, Denis Sassou N’Guesso, le drapeau de l’OPEP, symbole de l’adhésion officiel du pays à cette organisation intervenue en 2018.

« Le président de la République nous a instruit mon collègue des Affaires étrangères et moi-même, pour sillonner un certain nombre d’États. Aujourd’hui, nous lui avons apporté les symboles des armoiries de cette organisation, puisque nous faisons maintenant partie intégrante de l’OPEP », a déclaré Jean Marc Thystère Tchicaya qui a annoncé, à cette occasion, les préparatifs de la visite du Secrétaire général de l’organisation à Brazzaville.

Le Congo intègre l’OPEP comme pays membre de plein droit. «Ce statut de membre de plein droit témoigne de l’engagement du Congo d’appartenir à un cartel ayant, entre autres, missions la fixation des quotas de production qui influe sur les prix de vente du pétrole, et ce, dans l’intérêt des pays membres», ont laissé entendre les deux responsables.

Evoquant par ailleurs les avantages de l’adhésion du Congo à cette organisation, le ministre des hydrocarbures parle de la formation gratuite des jeunes congolais au niveau de l’OPEP, les rencontres bilatérales et multinationales et l’accès au fonds de l’OPEP. Jean Marc Thystère Tchicaya s’est également réjoui de ce que le Congo pourra désormais peser sur les questions liées aux hydrocarbures.

La même source souligne que l’adhésion imminente du Congo à l’OPEP traduit la volonté de son Président, Denis Sassou N’Guesso, de placer le pays au rang des leaders mondiaux, porteurs de propositions dans les négociations internationales. La démarche que vient d’engager le Congo lui confère des moyens de prendre place à la définition des politiques et à la prise des décisions au sein de cette organisation.

Pour sa part, le ministre Jean Clause Gakosso, a précisé que le succès de cette adhésion du Congo à l’OPEP, résulte des actions fructueuses de la diplomatie congolaise menée par le président de la République. « C’est une victoire que notre pays fasse partie du cartel très fermé des pays producteurs réunis au sein de l’OPEP. Ce n’était pas gagné d’avance, car il a fallu usée de tous les arguments dont celui du rayonnement diplomatique du chef de l’Etat », a-t-il précisé, soulignant que partout il fallait faire le plaidoyer, son collègue et lui ont bénéficié d’oreilles attentives.

L’OPEP est une organisation intergouvernementale, un cartel de pays visant à négocier avec les sociétés pétrolières pour tout ce qui touche, entre autres, à la production de pétrole et à son prix sur le marché

L’Algérie, l’Angola, l’Arabie Saoudite, l’Émirats arabes unis, l’Équateur, l’Irak, Iran, le Koweït, la Libye, le Nigeria, le Qatar, le Venezuela et la République du Congo, depuis 2018 sont les pays membres de l’OPEP.

Moctar FICOU / VivAfrik                             

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here