La croissance économique de l’Afrique du Sud pourrait chuter de 1,1%

0

Une situation aux nouvelles déchirantes pourrait s’abattre dans le dos des Sud-Africains. En effet, la Banque centrale du pays a annoncé jeudi 18 avril 2019 que la croissance économique sud-africaine pourrait être amputée de 1,1%  pour le compte de l’année 2019 et 125 000 emplois pourraient être perdus si les délestages électriques perdurent.

La compagnie nationale de production et de distribution d’électricité, Eskom avait prévenu plusieurs fois en mars dernier du risque de délestage, appelant les ménages à restreindre leur consommation. Du 14 au 17 mars de l’année en cours, la compagnie coupait quotidiennement 2 000 mégawatts sur le réseau sud-africain, de 8 heures à 23 heures.

Ces coupures sont devenues monnaie courante en Afrique du Sud, dont le réseau électrique est alimenté à 90 % par la compagnie Eskom. En février, le pays a connu l’une des pires vagues de délestages de ces dernières années.

En termes clairs, le pays a enregistré une série de délestages rotatifs en février et mars derniers, à cause du déficit de charbon dans plusieurs centrales ainsi que des dysfonctionnements observés dans plusieurs centrales électriques. L’Eskom, la compagnie nationale en charge de la fourniture électrique, a dû priver les consommateurs individuels, commerciaux et industriels de 1 000 MW à 4 000 MW d’énergie, affectant de nombreuses activités économiques.              

« Si ces interruptions se poursuivent au cours de l’année 2019, la croissance économique pourrait être diminuée de 1,1%.  Dans ces circonstances, l’emploi également sera affecté avec la réduction d’environ 125 000 postes ; 48 000 dans un premier temps, et 77 000 par la suite », a affirmé la banque dans sa revue de la politique monétaire.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here