Madagascar : la première promotion de 35 jeunes agripreneurs sortie

0

Formé dans le cadre du programme de Promotion de l’entreprenariat des jeunes dans l’agriculture et l’agro-industrie de (PEJAA), Madagascar, 35 jeunes agripreneurs ont bouclé une formation de 12 mois dans les chaînes de valeur des filières agricoles, dont 51% de femmes. Ces derniers ont reçu leur certificat de fin de formation, ainsi que leur chèque pour les aider à s’installer et financer leurs projets.  

La cérémonie de remise de chèque aux jeunes agripreneurs de la promotion pilote d’agripreneurs du programme PEJAA (Promotion de l’Entrepreneuriat des Jeunes dans l’Agriculture et l’Agro-Industrie) et la rentrée officielle de la première promotion a été célébrée le 23 Avril 2019 à Antsirabe. Avec ce geste, le PEJAA, fort de son slogan : « Jeune agripreneur, levier du développement rural »,  a franchi un nouveau palier.

A noter que cette formation est financée par la Banque africaine de développement (BAD). Une Banque locale, BNI Madagascar (BNI) a signé une convention de partenariat avec le Gouvernement pour accompagner les jeunes agripreneurs dans la mise en œuvre de leurs projets d’entreprise. La cérémonie de remise des certificats a été organisée sous l’égide de Lucien Ranarivelo, ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, en présence de Mohamed Chérif, responsable-pays de la Banque à Madagascar et Henri Rabarijohn, président du Conseil d’Administration de la BNI.

Le PEJAA lancé à Antsirabe

Le PEJAA a été lancé en 2018 à Antsirabe, troisième ville de Madagascar située dans le centre du pays. Il est ouvert aux jeunes de 18 à 35 ans, licenciés, porteurs d’idées ou de projet d’agrobusiness et désirant devenir entrepreneur agricole. En plus d’être formés à la gestion et aux métiers de l’agriculture et de l’agro-industrie, les agripreneurs en herbe doivent effectuer des stages professionnels auprès des sociétés partenaires, participer à des événements économiques internationaux et effectuer des études minutieuses du marché avant d’aboutir à l’élaboration de leur business plan. 

Notons que PEJAA est un programme d’une durée de trois ans, ouvert aux jeunes licenciés de 18 à 35 ans, porteurs d’idée ou de projet d’agrobusiness et désirant devenir un entrepreneur agricole. Son lancement a eu lieu il y a de cela un an à Antsirabe.

Les jeunes agripreneurs ont bénéficié de formations à la gestion et aux métiers de l’agriculture et de l’agro-industrie. Ils ont également effectué de stages professionnels auprès de sociétés partenaires et ont participé à des événements économiques internationaux avant d’aboutir à l’élaboration de leur business plan. Partenaire dans la mise en œuvre  la phase pilote de PEJAA, l’IITA a assisté le Ministère dans le suivi et la mise en œuvre des activités de formation, d’installation et de suivi post-installation des jeunes agripreneurs.

Dans le cadre du PEJAA, ce sont 320 jeunes agripreneurs qui pourront recevoir la formation et un financement pouvant aller jusqu’à près de 10 000 euros, à un taux préférentiel de 9,5%, garanti à 100% par le fonds mis en place à la BNI, avec le soutien de la Banque africaine de développement.

Un partenariat public-privé avec le soutien de la Banque

« L’objectif est de former une nouvelle génération d’agripreneurs et de transformer l’agriculture malgache d’une agriculture traditionnelle de subsistance à celle moderne qui s’étend aux chaînes de valeur agro-industrielles », a expliqué Chérif lors de la cérémonie.

Pour la BNI, le PEJAA est une opportunité unique de valoriser son engagement aux côtés des jeunes entrepreneurs dans le milieu agricole. « Ce projet est une réussite. Il devrait être une référence pour d’autres projets que nous sommes prêts à accompagner », a affirmé Rabarijohn.

Le ministre Ranarivelo  a, quant à lui, réitéré l’objectif commun des parties prenantes du PEJAA : « celui de canaliser les jeunes vers les emplois productifs du secteur de l’agriculture et de favoriser l’émergence d’entreprises agricoles portées par les jeunes. ». Et de conclure : « Souhaitons-leur de faire preuve de proactivité et d’être des lanceurs d’initiatives modèles pour tous les jeunes malagasy ».

Le PEJAA est un partenariat public-privé qui s’inscrit dans le cadre de la mise en commun des efforts visant à soutenir le développement économique de la Grande Île, en en améliorant la compétitivité et la rentabilité grâce à la viabilité des jeunes agripreneurs.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here