L’Afrique se dote d’une Association de l’industrie solaire

1

Le spécialiste de l’énergie solaire, John van Zuylen a réussi une prouesse de taille. Grâce à sa magie, il a mis sur place l’Association de l’industrie solaire en Afrique (AFSIA). La nouvelle structure qui servira de réseautage pour les professionnels du solaire sur le continent noir a vu son siège s’installer à Kigali, la capitale Rwandaise.

Le continent africain s’illustre aujourd’hui par la mise en œuvre de grands projets afin de booster la production énergétique du continent à l’instar de l’Égypte avec le méga projet solaire de Benban qui fournira 1 650 MWc au réseau national. De son côté, l’Afrique du Sud a mis en place le Programme d’approvisionnement en énergies renouvelables de l’Afrique du Sud (REIPPP). Ce bijou vise à encourager les IPP à investir dans la nation arc-en-ciel. Dans le cadre de ce programme, plusieurs projets ont vu le jour ou sont en cours de réalisation.

Certes l’accès universel à l’énergie est loin d’être acquis sur le continent africain surtout dans les zones les plus reculées. Cependant, il est judicieux de constater que l’énergie solaire se démocratise grâce aux mini-grids et les kids solaires à domicile qu’on retrouve désormais dans les villages, même les plus reculés sur le vieux continent. Cette prouesse est à mettre à l’actif de la start-up allemande, Africa GreenTec. Celle-ci a installé un mini-grid solaire conteneurisé dans le petit village de Fanidiama, une localité située dans la région de Sikasso, au sud-est du Mali, à la frontière avec le Burkina Faso. Le Partenariat public privé (PPP) a joué également un rôle non négligeable dans la révolution du solaire en Afrique. Cet intérêt manifeste du solaire fait qu’il y a actuellement plus d’activités dans le solaire que dans d’autres secteurs comme l’eau par exemple. Et c’est cette multitude d’acteurs privés qui a poussé John van Zuylen, un spécialiste de l’énergie solaire, à créer l’Association de l’industrie solaire en Afrique (AFSIA).

Si l’on se fie à John van Zuylen, l’AFSIA va pleinement contribuer à la réalisation de grands projets solaires développés sur le continent et reliés au réseau électrique. En outre, l’association portera toute son attention sur l’off-grid, les plus grands projets aux kits solaires à domicile en passant par les mini-grids au sol, conteneurisés ou installés sur les toitures. Sous un autre registre, lAFSIA va soutenir l’intégration de l’énergie solaire au traitement de l’eau. Il s’agit notamment de la mise en place de la pompe à motricité solaire qu’on retrouve dans certains projets d’approvisionnement en eau potable (AEP).

« L’Afrique ouvre la voie à un avenir solaire prometteur, fondé sur une conviction : l’énergie solaire est le meilleur allié pour accompagner la croissance du continent », a expliqué John van Zuylen. Avant de conclure que l’AFSIA se veut aussi organisatrice des opportunités de réseautage (networking) pour les professionnels du solaire et en leur donnant accès aux bonnes informations et aux bons réseaux pour développer leurs activités et renforcer l’industrie solaire à travers le continent africain.

Moctar FICOU / VivAfrik

1 COMMENTAIRE

  1. Je valide . je professeur des BEAUX-ARTS , Je suis Écologiste , Technicien-Installateur de système électrique solaire à mes heures libres.
    Président de l’Association : HABITAT ECONOMIQUE ET ÉNERGIE RENOUVELABLE .( HEER )
    Tel: (225 ) 47705335.
    e.mail : djadoukoffidatte06@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here