L’Innovation et divers sujets décryptés par les journaux

0

Plusieurs sujets dont l’innovation en Afrique ont garni les Unes des quotidiens en ligne ces derniers jours. « Generation Africa pour inciter les jeunes entrepreneurs africains à nourrir l’Afrique ». C’est le titre révélateur de commodafrica.com.

Selon le média, un appel à la jeunesse africaine pour nourrir l’Afrique a été lancé : qui sera le plus innovant ?, se demandent nos confrères. Qui indiquent que c’est la réponse à cette question qui désignera les vainqueurs du concours organisé par le groupe des télécommunications, des médias et des technologies, Econet, et le leader mondial de la nutrition des cultures, Yara International ASA.

D’après cette source, ces acteurs ont lancé, jeudi 30 mai 2019, un partenariat nommé Génération Africa, afin d’inciter les jeunes entrepreneurs africains à se lancer dans le secteur agroalimentaire et saisir des opportunités viables. 

« Plus précisément, Génération Africa souhaite intéresser les jeunes entrepreneurs par le biais d’un concours nommé « GoGettaz » qui offre une récompense de $ 100 000 à deux entrepreneurs du secteur agroalimentaire. Le concours est limité aux personnes âgées de 18 à 35 ans et originaires d’Afrique. Parmi les douze futurs finalistes, deux gagnants (un homme et une femme) seront choisis par un jury d’expert et seront présentés au Forum sur la révolution verte africaine (African Green Revolution Forum, AGRF) à Accra du 3 au 6 septembre 2019 », lit-on dans le site.

Reprenant les propos de Svein Tore Holsether, président de Yara International ASA, commodafrica.com note : « Le secteur agroalimentaire en Afrique offre une opportunité d’affaires d’un billion de dollars d’ici 2030, en particulier en ce qui concerne la révolution technologique actuelle. Dans toute la chaîne agroalimentaire africaine, on peut trouver des innovations dans la manière dont nous cultivons, récoltons, traitons, stockons, transportons, emballons, vendons et consommons des aliments ».

france24.com, pour sa part, s’intéresse à la création de Digital Africa destiné à soutenir les start-up africaines. L’initiative vise à les aider à dépasser les frontières.

Lors du précédent Vivatech, en 2018, le président français Emmanuel Macron annonçait la mise en place d’un fonds de 65 millions d’euros pour soutenir les start-up africaines du secteur numérique en quête de financement. Ce fonds, géré par l’Agence française de développement doit être ordonné par l’association Digital Africa qui regroupe une dizaine d’acteurs du monde de l’entreprenariat et de l’innovation sur le continent dont Jokkolabs, leader du coworking en Afrique, Afrilabs ou encore CFI.

« Digital Africa s’inscrit dans les engagements qu’a pris le président Emmanuel Macron lors du discours de Ouagadougou dans lequel il annonçait des actions très précises pour les entrepreneurs en Afrique », a expliqué, dans les colonnes dujournal, Karim Sy, membre du Conseil présidentiel pour l’Afrique, et président de Digital Africa.

Autre média, autre sujet lié à l’innovation. ceoafrique.com darde sa plume sur la 3ème édition du concours d’innovation EDF Pulse Africa. A ce propos, le journal titre : « Prix EDF Pulse Africa : une chance de gagner jusqu’à 15000 euros ».

Si l’on se fie à cette source, le Prix EDF Pulse Africa, d’ores et déjà lancée, vise à promouvoir start-up et PME engagées pour le développement énergétique de l’Afrique.

Le Prix EDF Pulse Africa vise à soutenir des projets à forte valeur ajoutée portés par des entreprises émergentes dans le développement énergétique. Cet appel à idées innovantes a pour objectif d’impulser une véritable dynamique autour de l’entrepreneuriat en Afrique. Cette volonté prend des formes diverses, allant de l’identification des pépites technologiques susceptibles d’être de potentiels partenaires d’EDF — et qui feront peut-être l’économie africaine de demain — jusqu’à l’accès à l’écosystème d’innovation de ce fournisseur. Véritable booster de l’innovation, le concours créé à l’initiative d’EDF, premier producteur d’électricité en en Europe, soutient la filière énergétique dans les pays d’Afrique.

« Depuis la création en 2017, des prix EDF Pulse Africa, 8 jeunes pousses africaines ont pu bénéficier de l’accompagnement d’EDF. Les deux premières éditions nous ont également permis de constituer un réseau d’incubateurs et organismes de formation en Afrique pour un suivi continu et de proximité. Aujourd’hui, nous faisons évoluer le format du concours pour faire émerger, au plus près du terrain, de nouvelles technologies et de nouveaux produits, qui permettront de répondre aux défis énergétiques du continent africain et qui s’inscrivent dans la dynamique de notre portefeuille d’activités en Afrique », note le média qui cite la Directrice Afrique du Groupe EDF, Valérie Levkov, dans un communiqué de presse.

agenceecofin.com informe, de son côté que 21 scientifiques africains vont recevoir des subventions du CR4D pour des recherches sur le changement climatique. A en croire le quotidien, l’initiative Climate Research for development (CR4D) in Africa a annoncé qu’un premier groupe de 21 scientifiques africains recevront des subventions, allant jusqu’à 100 000 $ chacun, pour effectuer des recherches. 

Selon Vera Songwe, la secrétaire exécutive de l’ECA qui s’est confié à nos confrères, l’octroi de ces subventions marque « le début d’un programme qui permettra de développer et de faire croître en Afrique un pool de jeunes scientifiques capables de conduire des recherches qui fourniront des faits scientifiques susceptibles d’éclairer les politiques et les plans d’une économie durable et résiliente au climat. »

Enfin, aps.sn révèle que le Salon international de l’énergie et du pétrole en Afrique se déroulera à partir du mardi 11 juin 2019. La dix-septième édition du Salon international de l’énergie et du pétrole en Afrique (SIEPA 2019) et la cinquième exposition des professionnels de l’énergie se tiendront du mardi 11 au jeudi 13 juin 2019 à l’hôtel King Fahd Palace de Dakar, écrit le journal qui cite un communiqué transmis à la presse, précisant que la cérémonie officielle sera présidée par Mouhamadou Makhtar Cissé, ministre du Pétrole et des Energies.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here