La 1ère Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments célébrée le 7 juin

0

La première Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments a été célébrée le 7 juin 2019 par la communauté internationale. Initiée par les Nations Unies, elle vise à garantir la sûreté de la nourriture que nous mangeons.

« Chaque année, près d’une personne sur dix dans le monde (soit près de 600 millions de personnes) tombe malade et 420 000 d’entre elles meurent après avoir ingéré de la nourriture contaminée par des bactéries, des virus, des parasites ou encore des substances chimiques. Les aliments dangereux ont également pour effet de freiner le développement dans de nombreuses économies à faible et à moyen revenu, ces dernières perdant près de 95 milliards de dollars en productivité. A cela s’ajoutent les maladies, les handicaps et les décès prématurés chez les ouvriers », indique un communiqué de presse publié à cet effet.

La première édition de cette journée a pour thème : « La sécurité sanitaire des aliments, une affaire de tous ». La sécurité sanitaire contribue à la sécurité alimentaire, à la santé humaine, à la prospérité économique, à l’agriculture, à l’accès aux marchés, au tourisme et au développement durable.

Pour cette édition, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont été choisies par l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour mener à bien les efforts visant à promouvoir la sécurité sanitaire des aliments à travers le monde, apprend-on du document.

La FAO et l’OMS unissent leurs forces en vue d’aider les pays à prévenir, à gérer et à réduire les risques associés à la filière agroalimentaire, en travaillant aux côtés des vendeurs et des producteurs alimentaires, des autorités réglementaires et des principaux acteurs de la société civile, en fonction du lieu de production de la nourriture, à savoir si celle-ci est produite au niveau national ou importée.

Suffisant pour le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva de soutenir que la sécurité sanitaire des aliments concerne toutes les couches sociales. « Si vous êtes un agriculteur, un fournisseur agricole, un transformateur alimentaire, un transporteur, un négociant ou un consommateur, la sécurité sanitaire des aliments vous concerne. Il n’y a pas de sécurité alimentaire sans sécurité sanitaire des aliments ».

Pour sa part, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS a laissé entendre que « Les aliments dangereux tuent près de 420 000 personnes chaque année. Ces décès peuvent totalement être évités». Poursuivant son speech, il ajoute : « La Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments est une occasion unique de sensibiliser les gouvernements, les producteurs, les prestataires et les consommateurs aux dangers des mauvais aliments. De la ferme à l’assiette, nous avons tous un rôle à jouer pour rendre l’alimentation plus sûre».

Il serait rentable d’investir dans des systèmes alimentaires durables

La FAO et l’OMS soulignent l’importance du fait que tout le monde puisse avoir accès à une nourriture saine et nutritive en quantité suffisante et que la salubrité des aliments est essentielle à la promotion de la santé et à l’éradication de la faim, soit deux éléments primordiaux des Objectifs de développement durable.

Des aliments sûrs permettent non seulement un apport convenable en nutriments mais aussi de mener une vie saine. La production d’aliments de bonne qualité contribue à améliorer la durabilité et la productivité en facilitant l’accès aux marchés, ce qui a aussi pour effet de stimuler le développement économique et de réduire la pauvreté, surtout en milieu rural.

Investir davantage dans l’éducation à la salubrité alimentaire auprès des consommateurs peut potentiellement contribuer à réduire les maladies d’origine alimentaire, avec notamment un retour sur investissement de 10 dollars pour chaque dollar investi.

Participez à la Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments

Les activités organisées autour de la Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments visent à encourager le public à agir en vue de prévenir, de détecter et de gérer les dangers sanitaires associés à l’alimentation.

De bonnes actions tout au long de la filière agroalimentaire, des agriculteurs aux consommateurs, ainsi qu’une bonne gouvernance et des règlementations sont essentielles afin de parvenir à la sécurité sanitaire des aliments.

La FAO et l’OMS ont créé un nouveau guide pour montrer comment chacun de nous pourrait participer. Le guide propose cinq étapes pour changer la donne et parvenir à la sécurité sanitaire des aliments:

. S’assurer que la nourriture soit sans danger. Les gouvernements doivent s’assurer que la nourriture soit sans danger et nutritive.

. Cultiver sans aucun risque.  L’agriculture et les producteurs alimentaires doivent adopter de bonnes pratiques.

. Manipuler avec soin. Les opérateurs économiques doivent s’assurer que la nourriture est transportée, stockée et préparée sans aucun risque.

. Vérifier que les aliments soient sans danger. Les consommateurs doivent pouvoir accéder à des informations claires et fiables, en temps opportun, sur les risques nutritionnels et les risques de maladies associés à leurs choix alimentaires.

. Faire équipe pour parvenir à une meilleure sécurité sanitaire. Les gouvernements, les organismes économiques régionaux, les organisations onusiennes, les agences de développement, les organisations de commerce, les groupes de consommateurs et de producteurs, les institutions universitaires et de recherche et les structures du secteur privé doivent travailler ensemble sur les problèmes liés à la sécurité sanitaire des aliments.

Dorénavant, la date du 7 juin sera l’occasion de souligner les bienfaits associés à une nourriture saine. La Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en décembre 2018. Le processus a été initié en 2016 par le Costa Rica, par le biais de la Commission du Codex Alimentarius, une structure gérée par la FAO et l’OMS.

Faits et chiffres clés sur la sécurité sanitaire des aliments

. Près de 600 millions de personnes – soit presqu’une personne sur 10 dans le monde – sont tombées malades après avoir mangé de la nourriture contaminée et 420 000 d’entre elles meurent chaque année.

. Les enfants âgés de moins de cinq ans représentent, à eux seuls, 40 pour cent du fardeau des maladies d’origine alimentaire, avec 125 000 décès chaque année.

. Les maladies d’origine alimentaire trouvent leur origine dans les bactéries, virus et substances chimiques qui pénètrent dans le corps à travers la nourriture ou l’eau contaminées.

. Les maladies d’origine alimentaire entravent le développement socioéconomique en mettant à rude épreuve les systèmes de santé et en fragilisant les économies, le tourisme et le commerce nationaux.

. La valeur du commerce alimentaire s’élève à 1,6 trillion de dollars américains, ce qui représente environ 10 pour cent du commerce mondial annuel.

. Selon certaines estimations, les aliments dangereux coûtent aux pays à faible et à moyen revenu près de 95 milliards de dollars chaque année en perte de productivité.

. L’amélioration des pratiques en matière d’hygiène dans les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture peuvent aider à réduire l’émergence et la propagation de la résistance aux antimicrobiens tout au long de la chaîne alimentaire et dans l’environnement.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here