Climat : une réunion sur l’accès direct au financement organisée en Afrique du Sud

0

La première réunion africaine sur l’accès direct au financement pour le climat est organisée à Durban, en Afrique du Sud par la Banque africaine de développement (BAD) avec le Fonds pour l’adaptation (AF), le Fonds vert pour le climat (GCF) et l’Institut national sud-africain de la biodiversité (SANBI).   

Selon Mandy Barnett, Directrice générale du SANBI, « cette initiative promet de donner aux entités un accès direct, des possibilités de travailler en étroite collaboration et d’établir des mécanismes robustes pour partager les enseignements tirés de la mise en œuvre des projets ».

Environ 30 entités accréditées en matière de finance climat se sont réunies à cette occasion pour élaborer une stratégie et un plan d’actions qui permettront d’accélérer et d’améliorer l’accès du continent à la finance verte. Un cadre de gouvernance et une feuille de route ont été mis en place pour renforcer les capacités de ces entités à accéder, recevoir et utiliser les financements alloués par le Fonds pour l’adaptation et le Fonds vert pour le climat entre autres.

Cette rencontre de haut niveau a pour but de promouvoir une Communauté de pratiques communes pour les entités à accès direct (CPDAE) en adoptant un cadre de gouvernance, et en élaborant une feuille de route des activités visant à renforcer la capacité des membres de la communauté à : accéder efficacement, recevoir et utiliser le financement de projet d’accès direct du Fonds pour l’adaptation et du Fonds vert pour le climat.                      

En effet, explique midi-madagasikara.mg, l’accès direct aux financements permet aux pays en développement – outre l’accès aux financements du climat – d’identifier et de mettre en œuvre des projets sur mesure, directement par l’intermédiaire d’institutions nationales accréditées basées dans les pays eux-mêmes plutôt qu’en dehors des organisations multilatérales. AF a été le premier à utiliser l’accès direct dans la pratique et a jusqu’à présent accrédité 29 entités nationales chargées de la mise en œuvre (NIE), tandis que GCF a accrédité 48 entités à accès direct (35 nationales et 13 régionales). Le Fonds pour l’adaptation compte 14 NEI qui sont également accrédités auprès du FCV et ses six entités de mise en œuvre régionales (EIR) sont également agréées.

Moctar FICOU / VivAfrik            

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here