Après le 2ème Campus durable de Casablanca, le Maroc abrite une session de travail sur l’innovation

0

Une trentaine de chefs d’entreprises africains certifiés en RSE     L’école centrale de Casablanca a accueilli du 17 au 22 juin dernier la 2e édition du Campus durable euro-africain. Réunissant les principaux réseaux de formation à la  responsabilité sociétale des entreprises (RSE) en Afrique et en France, l’évènement vise à former une génération de cadres d’avenir certifiés afin de déployer une compétence RSE au sein des entreprises du Continent. Pour le compte de cette deuxième édition du Campus durable de Casablanca, près de 30 responsables d’entreprises en Afrique ont obtenu le certificat Direction RSE & Développement durable de CentraleSupelec Exed Paris, à l’issue d’une formation de haut niveau délivrée par l’Académie Durable Internationale. Les participants, venus d’Afrique de l’Ouest, du Maghreb ou encore de la France ont pu profiter de l’expertise de personnalités africaines et européennes et réfléchir ensemble à la spécificité́ d’une RSE africaine tournée vers les enjeux de solidarité́, de qualification, d’inclusion locale et d’économie des ressources non renouvelables, indique afrique.latribune.fr .

Former une trentaine de cadres

Les participants à cette formation ont également bénéficié́ de retour d’expériences de groupes engagés comme la Société́ des Boissons du Maroc, AccorHotels, Orange, Veolia et Schneider Electric. Selon les organisateurs, « le 2ème Campus durable de Casablanca a confirmé́ sa vocation de premier espace de formation euro‐africain aux politiques d’entreprise engagées dans la responsabilité́ sociétale et la durabilité́ au regard des grands objectifs des Nations Unies». Pour 2020, «l’objectif sera de former une trentaine de cadres d’avenir pour porter cette exigence de durabilité́ dans les affaires et d’atteindre une plus grande représentativité des économies d’Afrique de l’Ouest », lit-on encore dans le quotidien.

 « Les modèles innovants pour un développement durable en Afrique »

Le Policy Center for the New South et CorpsAfrica/Maroc organisent une session de travail intitulée : modèles innovants pour un développement durable en Afrique » Des modèles innovants pour un développement durable en Afrique ». Le désenclavement et l’inclusion socio-économique des populations rurales (plus particulièrement dans les régions pauvres en ressources naturelles, infrastructures de base, et qui sont difficiles d’accès) fait partie des grands chantiers que le Royaume du Maroc mène depuis plusieurs décennies.  Ces populations, qui vivent principalement dans les zones intérieures montagneuses endurent des conditions précaires de par leurs situations géographiques.  Par ailleurs, le coût de l’investissement nécessaire au désenclavement physique, économique et social de ces populations est exorbitant en raison de leur éparpillement et de l’hostilité de l’environnement.  Cela rend très compliqué le choix, le financement et la mise en œuvre de politiques publiques en faveur de ces populations, d’où la nécessité de l’implication des acteurs de la société civile qui ont la capacité de concevoir et de mettre en place de multiples approches innovantes, relativement peu coûteuses, impliquant les populations concernées, informe le journal ecoactu.ma.  

Échange d’expertise entre les acteurs engagés dans le développement africain

Depuis 2013, CorpsAfrica/Maroc a mobilisé plus de 58 volontaires nationaux qui ont réalisé des projets au profit de plus de 54 communautés et plus de 12.000 bénéficiaires directs.  Créé pour servir comme modèle pilote pour une approche de développement participatif, CorpsAfrica a su développer son savoir-faire, gagner la confiance des autorités et bailleurs de fonds, perfectionner un modèle qui a été, par la suite, exporté au-delà des frontières marocaines, avec des réalisations au Sénégal, au Malawi et au Rwanda. C’est dans cette optique que cette session de travail servira de plate-forme de discussion et d’échange d’expertise entre les acteurs engagés dans le développement africain. Ce sera aussi l’occasion d’illustrer les travaux qui ont été réalisés par CorpsAfrica/Maroc, depuis sa création en 2013, tant au Maroc qu’au Sénégal, au Malawi ou encore au Rwanda. L’événement se tiendra le jeudi 11 juillet 2019 de 9h à 14h, à Rabat, ajoute le site d’information.    

Moctar FICOU / VivAfrik                  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here