Sénégal : les activités préparatoires de la 2ème édition du Salon tournant l’économie sociale et solidaire lancées

0

Zahra Iyane Thiam, ministre de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire a officiellement procédé au lancement des activités préparatoires de la deuxième édition du Salon tournant sur l’Economie sociale et solidaire (Ess). La cérémonie de lancement est organisée le 22 juillet 2019 au siège dudit ministère, sis à la première sphère ministérielle de Diamniadio.

Le second Salon tournant de l’économie sociale et solidaire qui sera organisé par le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Maroc du 26 octobre au 2 novembre prochain au Sénégal a pour objectif de « promouvoir le secteur de l’économie sociale et solidaire ». Cet objectif est, selon Zahra Iyane Thiam, en parfaite cohérence avec les plans du chef de l’Etat Macky Sall. « La vision de l’économie sociale du président Macky Sall vient à son heure » a-t-elle indiqué. Cette rencontre, informe-t-elle, est une initiative des dirigeants de ces trois pays cités ci-dessus.

La ministre de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire s’exprimait en présence des ambassadeurs du Maroc et du Rwanda au Sénégal, respectivement Taleb Barrada et Dr Mathias Harebamungu, du directeur général de l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (ASEPEX), le Dr Malick Diop, entre autres.

La 2ème édition du Salon tournant de l’économie sociale et solidaire s’articulera autour du thème suivant : « L’Economie sociale et solidaire : un modèle alternatif et inclusif d’entrepreneuriat ». Plus de 400 exposants prendront part à ce salon.

« Promouvoir le secteur de l’ESS »

Zahra Iyane Thiam, estime qu’il s’agit d’«une initiative pour promouvoir» le secteur de l’Economie social et solidaire. Son objectif est de partager «la vision du président de la République, Macky Sall, sur l’ESS, promouvoir l’Economie sociale et solidaire, échanger avec les acteurs sur les enjeux de l’ESS, donner de la visibilité aux biens et services issus de l’ESS, faciliter l’accès au marché et, enfin, promouvoir des mécanismes de financement adaptés aux initiatives ESS ».

Si l’on se fie à la ministre de la Microfinance, pour arriver à «une formalisation du secteur informel, il faut nécessairement encadrer (les acteurs) dans un cadre réglementaire autour d’une approche entrepreneuriale». Au programme de ce rendez-vous international : des échanges entre les acteurs pour déterminer «le meilleur cadre réglementaire à adopter». La rencontre sera également l’occasion de définir «une loi d’orientation de l’Economie sociale et solidaire mais surtout l’accès à de nouveaux marchés».               

Pour une bonne coordination des activités de ce salon de Dakar et un suivi sans faille des activités d’exposition, la ministre a nommé par arrêté un commissaire général, un directeur des expositions ainsi que leurs adjoints. Il s’agit de Maimouna Savané, conseillère technique numéro 1 (Commissaire général), Dr Malick Diop, directeur général de l’ASEPEX (Commissaire général adjoint), Khady Samba, directrice de l’encadrement de l’Économie sociale et solidaire (directrice des expositions) et Ndiassé Ngom, directeur de la Promotion et de l’intelligence économique et sociale à l’ASEPEX (directeur  adjoint des expositions).

Ces derniers ont été officiellement installés dans leurs fonctions au cours de la cérémonie.

Zahra Iyane Thiam a également profité de l’occasion pour inviter le secteur privé et des structures publiques à se joindre à eux pour gagner le pari de l’organisation de cet événement. Sans oublier les partenaires de la coopération multilatérale et bilatérale, avec qui elle «espère construire un dialogue fructueux dans le cadre d’un portefeuille d’opérations dédiées aux acteurs de l’Economie sociale et solidaire».

Pour rappel, le Salon tournant sur l’Economie sociale et solidaire est un événement qui se tient tous les deux ans et polarise trois pays africains : la Côte d’Ivoire, le Maroc et le Sénégal. Et la première édition s’est tenue au Maroc en novembre 2017.

Moctar FICOU / VivAfrik             

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here