Accès à l’eau : l’État de Bauchi (Nigeria) initie un projet d’extension des installations

0

Ce que l’on annonçait depuis longtemps a été officialisé par les autorités Nigérianes. En effet, le gouvernement de l’État de Bauchi (nord du Nigeria) a officiellement lancé un projet de réhabilitation et d’extension des installations d’eau potable dans plusieurs localités de l’État. Il s’agit notamment de la réhabilitation du barrage de Gubi, financé grâce au soutien de la Banque mondiale. L’objet du nouveau projet de réhabilitation sera surtout d’évacuer les sédiments qui se sont accumulés dans le bassin depuis les années 90, réduisant ainsi la capacité de rétention du barrage.

Les travaux sont financés par le gouvernement local. Il pourra s’appuyer néanmoins sur une ligne de crédit de 65,5 millions de dollars ouverte par la Banque mondiale. Le but de ce projet est « d’assurer un accès abordable, économique et durable aux services d’eau à tous les consommateurs dans les zones desservies », explique Bala Abdulkadir Mohammed, le gouverneur de l’État de Bauchi.

Rappelons que le barrage de Gubi a été construit dans le bassin du fleuve Niger, plus exactement sur la rivière Gongola, un affluent de la rivière Benoué qui traverse le nord du Cameroun avant de rejoindre le fleuve Niger. La retenue d’eau affiche une hauteur de 27 m, une longueur de remblai de 3,86 km et une capacité de rétention de 38,4 millions de m3. Le barrage a été construit exclusivement pour l’approvisionnement en eau potable de l’État de Bauchi.  

Hormis ce projet, le gouvernement de l’État de Bauchi envisage aussi réhabiliter l’usine d’eau potable de Gubi, spécialement construite pour exploiter le barrage de Gubi. À l’origine, cette installation devait fournir 90 000 m3 d’eau par jour. La conduite d’eau qui relie la station de traitement à la localité de Warinji sera également réhabilitée, ainsi que le réservoir d’eau potable de Buzaye, indiquent les autorités.

Un réservoir de 7 000 m3 à Warinji Hills sera également construit. Dans les différentes localités de cet État du sahel, le réseau de distribution d’eau potable sera réhabilité et étendu. Le projet devrait s’achever en décembre 2021.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here