Angola : la sécheresse dicte sa loi aux populations de Kwando-Kubango

0

Alerte rouge à Kwando-Kubango, une province de l’Angola qui a pour capitale Menongue ! Dans cette province, le bilan causé par la sécheresse est alarmant. Selon les chiffres officiels, plus de 70 familles paysannes vivant dans cette partie de l’Angola sont touchées par la sécheresse. Une aide urgente est ainsi nécessaire car 350 000 personnes ont besoin de plus d’un million de tonnes de biens divers, en particulier des denrées alimentaires et de l’assistance jusqu’au démarrage de la prochaine année agricole.

C’est ce qu’a affirmé, le week-end dernier, Sara Luísa Mateus, vice-gouverneure de Kwando-Kubango du secteur politique, social et économique en marge d’une visite de terrain d’une semaine. Cette visite devrait permettre à la responsable angolaise de s’enquérir de la situation dans les municipalités de Mavinga, Calai, Dirico et Cuangar sévèrement affectées par la sécheresse.

Dans son speech, Sara Luísa Mateus a considéré insuffisante plus de 200 tonnes données par le gouvernorat provincial. A l’en croire, cette quantité n’atteignait même pas 50% de la population touchée. Elle trouve urgent les appuis pour réduire au minimum la condition sociale des personnes affectées (enfants et personnes âgées, groupes les plus vulnérables).

« Dans les municipalités frontalières (Calai, Dirico et Cuangar), les populations étaient en train de se déplacer vers les républiques voisines de Namibie et de Zambie pour survivre », a révélé la gouvernante qui se désole de la faim qui ravage son pays.

Concluant son allocution, elle a laissé entendre que les autorités étaient en train d’élaborer des stratégies avec les familles paysannes pour les encourager à cultiver du maïs, du millet, du manioc, du sorgho et des légumes dans zones riveraines.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here