Lancement de nouveaux indicateurs de l’eau adaptés au genre : vers un monde inclusif de la sécurité de l’eau

0

L’événement discutera de la façon dont les indicateurs sexospécifiques pour recueillir des données sur l’eau ventilées selon le sexe sont essentiels pour renforcer l’inclusion sociale et la réalisation des droits de l’homme pour tous. L’accent est mis sur la nouvelle édition de la trousse d’outils de l’UNESCO WWAP sur les données sur l’eau ventilées par sexe et sur l’ensemble de nouveaux indicateurs en cohérence avec le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 promet la nécessité de données désagrégées de haute qualité, opportunes et fiables, y compris par sexe, car elles sont essentielles à la prise de décisions et à la mesure des progrès accomplis dans la réalisation des ODD. L’absence de données sur l’eau ventilées selon le sexe est un obstacle majeur à la production de preuves scientifiques sur les inégalités entre les sexes liées à l’eau et à la formulation de politiques de transformation du genre pour s’assurer que personne n’est laissé pour compte. La trousse d’outils WWAP sur les données sur l’eau ventilées par sexe contribue à la réalisation des ODD et est conforme à la cible 17.18. Les indicateurs et la trousse d’outils du WWAP sont reconnus par la communauté internationale comme des instruments utiles pour produire des connaissances de base, surveiller les progrès et éclairer les politiques de l’eau qui transforment le genre, renseigne fr.unesco.org.

Le lien entre l’eau et le changement climatique analysé à la Journée mondiale de l’eau de 2020

Au cours de cette session de la Semaine mondiale de l’eau 2019, les participants en apprendront davantage sur la prochaine campagne de la Journée mondiale de l’eau 2020 et le Rapport mondial sur le développement de l’eau sur le thème de l’eau et du changement climatique et en apprendront davantage sur les moyens de s’impliquer. L’eau est une pièce importante dans le puzzle de l’atténuation, mais la clé la plus importante pour l’adaptation. Les changements dans la disponibilité de l’eau auront un impact sur la sécurité alimentaire et ont déjà prouvé qu’ils déclenchent la dynamique des réfugiés et l’instabilité politique. Avec un climat changeant, les caractéristiques des événements extrêmes hydrologiques vont changer. D’autres inondations et des sécheresses plus graves nous attendent à l’avenir, lit-on encore dans la même source.

Séminaire sur le suivi de la qualité de l’eau du Lac de Guiers, le 4 septembre à Saint-Louis (Sénégal)

L’Office des lacs et cours d’eau (OLAC), de concert avec l’Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris (IEES), organise un séminaire sur le suivi à long terme de la qualité de l’eau du Lac de Guiers, mercredi 4 septembre prochain, annonce un communiqué transmis à la presse. La rencontre, prévue à partir de 9 heures au Ranch de Bango, s’inscrit dans la cadre du projet de surveillance et de gestion durable des ressources en eau de surface en Afrique (WaSaf, Water Sources in Africa). Selon le communiqué, elle va enregistrer la participation des organisations de bassin, des sociétés d’eau, des usagers, des universitaires et des services techniques concernés par cette problématique, a relayé aps.sn.

Moctar FICOU / VivAfrik                              

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here