La RDC menacée par une forte baisse de la production d’électricité

0

La baisse du niveau des eaux du fleuve Congo pourrait être fatale à la production d’électricité en République démocratique du Congo (RDC). C’est du moins la mauvaise nouvelle révélée par le fournisseur national d’électricité (SNEL). En effet,  Médard Kitakani, porte-parole de la SNEL a alerté, à Kinshasa, que sa structure devrait réduire à « près de la moitié » sa production si la baisse du niveau des eaux du fleuve Congo continuait.  

« Si la tendance actuelle en pluviométrie ne s’améliore pas, SNEL sera contrainte de limiter le fonctionnement de ses machines », a-t-il alerté.

Ajoutant que « la perte de production pourrait se situe entre 350 et 400 mégawatts selon nos propres estimations alors que la production actuelle oscille autour de 900 mégawatts ». « Si la tendance à la baisse des eaux persiste, SNEL perdra un peu moins de la moitié de sa production », a insisté le porte-parole du fournisseur national d’électricité.  

Signalons que l’essentiel de la production en RDC est réalisée par deux centrales hydroélectriques vieillissantes situées sur le Congo, à 260 km en aval de Kinshasa, à côté d’une dizaine d’autres petites centrales disséminées à travers le pays.

De son côté, Cédric Tshumbu, responsable de la société assurant la surveillance et l’entretien des cours d’eau de la RDC a déploré le déficit pluviométrique à Kinshasa. « Dans l’ensemble du réseau, il a été enregistré un déficit de pluviométrie en amont de Kinshasa avec comme conséquence des eaux qui ont baissé de moitié comparé à la même période l’année dernière ».

« Tout dépend de la météo. La situation pourrait s’améliorer d’ici au mois de mai lors de la grande saison des pluies », a-t-il toutefois ajouté.

La RDC est classée parmi les États africains disposant d’un faible taux de desserte en électricité qui varie entre 9 et 15% pour ses 70 millions d’habitants malgré un important potentiel hydroélectrique non exploité.

Moctar FICOU / VivAfrik          

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here