Madagascar frappée par une pénurie d’essence, les sociétés pétrolières sanctionnées

0

Les usagers et l’économie malgaches ont payé le plus lourd tribut suite à la pénurie d’essence qui a frappé la capitale Antananarivo et plusieurs villes du pays. L’arrivée, vendredi 25 octobre 2019 d’un navire de ravitaillement visant à normaliser la situation n’a pas empêché la tenue d’une réunion entre tous les acteurs du secteur lundi 28 du mois en cours pour éviter de nouvelles pénuries.

Les autorités, de leur part, ont sévi contre les compagnies pétrolières, Total et Shell, accusées d’être à l’origine du désagrément. Elles ont écopé d’une amende de 60 millions d’ariary, (15 000 euros). La Société logistique pétrolière doit pour sa part payer le double. Ces trois membres du Groupement des pétroliers de Madagascar ont failli à leurs obligations d’après les enquêtes menées par les autorités explique Vonjy Andriamanga, le ministre de l’Énergie, de l’Eau et des Hydrocarbures.

« En ce qui concerne la logistique pétrolière, la cause principale de la sanction a été une mauvaise gestion de l’approvisionnement des carburants sur Madagascar. Ils ont déjà fait l’objet d’un avertissement et donc là, on est passé à la sanction. Concernant les deux distributeurs les raisons résident dans leur stratégie d’approvisionnement de leurs stations-service », a-t-il expliqué.

Rappelons que, depuis plusieurs semaines, les relations se sont tendues entre les pétroliers et l’État. Le ministre évoque « des problèmes qui se résolvent au fur et à mesure ». Les autorités ont d’ailleurs pour projet de ne plus dépendre uniquement des compagnies pétrolières. En outre, le ministère prévoit d’augmenter la capacité de stockage de carburants pour éviter une nouvelle pénurie.            

« Afin de simplifier la logistique de l’approvisionnement de Madagascar en produits pétroliers, nous avons pris la décision de faire une importation directe gérée par l’État. L’objectif est de la mettre en œuvre le plus vite possible et en tout cas ce sera fait avant la fin de l’année. »

Moctar FICOU / VivAfrik                       

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here