4ème édition de l’Africa Security Forum : les enjeux du changement climatique au cœur des débats

0

« L’impact du changement climatique sur la sécurité en Afrique » est le thème sur lequel les participants de la quatrième édition de l’Africa Security Forum, prévue du 1er au 3 décembre 2019 à Rabat au Maroc se pencheront. C’est ce qu’ont indiqué les organisateurs de cet événement jeudi 31 octobre de l’année en cours à Casablanca.   

De l’avis du président exécutif du Centre de recherches et d’études géostratégiques Atlantis, Driss Benomar, l’Africa Security Forum abordera une thématique en phase avec les préoccupations mondiales à savoir « L’impact du changement climatique sur la sécurité en Afrique », a-t-il dit lors d’une conférence de presse dédiée à la présentation de cette édition et conjointement organisée avec le Forum international des technologies de sécurité (FITS).

En termes clairs, la rencontre placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, fera le point sur les impacts alarmants du changement climatique sur les écosystèmes, la biodiversité et les sociétés humaines et tentera d’apporter des pistes de solutions pour pallier ces menaces certaines pour le continent africain. 

La sécurité alimentaire et la gestion d’eau, l’accroissement démographique et le développement agricole et les solutions de demain sont les trois principaux axes autour desquels s’articulera l’événement qui va réunir plus de 400 participants issus de 66 pays dont 35 africains ainsi que des personnalités et experts de haut niveau.  

Poursuivant son speech, Driss Benomar a jugé que, pour affronter les enjeux sécuritaires du changement climatique, il est nécessaire d’élaborer une « Roadmap 2050 » avec des mécanismes proactifs à même de réduire les impacts multidimensionnels du changement climatique.  A l’en croire, cette roadmap nécessite des solutions pensées pour l’Afrique et par des Africains. Il a en outre appelé à la conjugaison davantage d’efforts communs et la mobilisation des énergies pour faire face aux défis sécuritaires au niveau du continent.

En conclusion, la nouvelle édition ambitionne d’apporter les réponses et les solutions permettant aux décideurs du continent de faire face aux menaces qui pèsent sur l’Afrique.

Rappelant que le changement climatique impacte de par le monde la faune, la flore et les sociétés humaines, M. Benomar a fait observer qu’il s’agit d’une réalité encore « plus prononcée » en Afrique où ces facteurs, conjugués à la raréfaction des ressources et à la pression démographique, offrent un terreau fertile au renforcement des flux migratoires.

Moctar FICOU / VivAfrik            

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here