La nouvelle caravane OCP School Lab officiellement lancée au Sénégal

0

L’OCP Africa, une filiale du Groupe OCP, en partenariat avec la Société internationale islamique de financement (ITFC), membre du Groupe de la Banque islamique de développement (BID) a officiellement lancé sa nouvelle caravane OCP School Lab ce mercredi 6 novembre 2019 à Mboro, dans la région de Thiès. Cette initiative entre dans le cadre du programme « Arab-Africa Trade Bridges » et vise à accroître les rendements des cultures dominantes dans les zones d’intervention du projet ainsi que les revenus des petits producteurs locaux.

OCP School Lab est défini comme étant « un programme pour la promotion des bonnes pratiques agricoles auprès des petits exploitants du secteur agricole sénégalais ». La 3ème du genre, cette campagne dans la zone agro-écologique des Niayes, ambitionne atteindre une cible de 5 000 fermiers. Ces derniers vont bénéficier des différentes activités du programme, et les cultures ciblées sont l’oignon et la pomme de terre. Cette initiative conjointe fait suite à l’accord signé par les deux institutions le 15 octobre 2019 à Rabat au Maroc.

En termes clairs, « 5 000 producteurs Sénégalais bénéficieront d’analyses de sols, et de formations interactives sur les cultures d’oignon et de pommes de terre dans la zone agro-écologique des Niayes », a-t-on expliqué dans un document transmis à la presse.  

Pour atteindre leur mission, OCP Africa et l’ITFC auront comme partenaire local, l’Agence national de conseil agricole et rural (ANCAR) de Thiès, pour « l’implémentation technique du projet » dans la zone.

Le but recherché à travers ce lancement est de réaffirmer la volonté des partenaires d’appuyer « l’émergence d’une agriculture africaine durable, notamment au Sénégal qui dispose d’un fort potentiel dans le domaine agricole.

« OCP School Lab est une caravane itinérante de sensibilisation fournissant aux agriculteurs des analyses de sols, des recommandations d’utilisation d’engrais adaptés aux besoins spécifiques des sols et des plantes ainsi que des formations aux bonnes pratiques agricoles. Ce programme vise à améliorer la productivité des cultures et les revenus des producteurs », a ajouté le document.

Moulay Lahcen Ennahli, SVP West Africa de OCP Africa s’est réjoui du lancement de cette troisième caravane. « Nous sommes honorés de donner le coup d’envoi de cette troisième campagne du School Lab au Sénégal, en partenariat avec l’ITFC. OCP promeut le partage d’expériences, la création de partenariats durables et l’implémentation de solutions innovantes pour transformer l’agriculture africaine ».

De son côté, la Directrice générale de l’ANCAR, Mariama Dramé a expliqué que « cette initiative d’OCP School Lab permettra d’adresser une problématique réelle sur la fertilisation des sols. L’agence a beaucoup d’intérêt pour cette innovation qui va répondre à une problématique majeure pour les agriculteurs. Ces derniers vont pouvoir bénéficier d’analyses de sols ainsi que de conseils spécialisés sur le plan de la fertilisation de leurs parcelles ».

« Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme « Arab-Africa Trade Bridges » de l’ITFC, visant à renforcer l’intégration commerciale entre l’Afrique et le Moyen-Orient. Il existe une réelle possibilité pour les petits producteurs africains de tirer parti des opportunités offertes aux entreprises tout au long de la chaîne de valeur de l’agriculture. Le partenariat avec OCP Africa y contribuera grâce à l’innovation, au partage des connaissances et développement des capacités », a pour sa part détaillé le Directeur général de l’ITFC, Eng. Hani Salem Sonbol.  

Pour rappel, lors des campagnes précédentes dans la vallée du fleuve Sénégal en 2018 et dans le bassin arachidier en 2019, 4 412 fermiers de 150 villages en ont bénéficié sur la culture du riz et 3 008 fermiers de 150 villages en ont profité sur la culture de l’arachide.

Mamadou Sakho, un des bénéficiaires du projet lors de la dernière édition, a salué la portée de cette initiative qui a gratuitement analysé les sols au profit des agriculteurs. Il a en outre appelé les autorités à les accompagner dans la vente de leur production.  

Lui succédant au micro, Boubacar Sall, un autre bénéficiaire qui a participé à la démultiplication de l’expérience de l’OCP Africa, a reconnu la hausse de la production grâce à l’appui du projet. A l’en croire, l’OCP permettra aux petits exploitants de « lutter contre l’insécurité alimentaire ». Il a invité par la même occasion, l’Etat à subventionner l’engrais de l’OCP Africa.

Moctar FICOU / VivAfirk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here