Australie : l’hôpital des koalas à la rescousse de l’espèce décimée par les incendies

0

Les feux de forêt qui dictent leur loi à l’Australie depuis quatre mois ne cessent d’augmenter les dégâts tant sur le plan humain, environnemental mais aussi et surtout sur la faune. A l’instar des autres animaux, les koalas ont particulièrement souffert de ses incendies.

Dans le détail, ces incendies qui continuent de faire des ravages ont causé la mort de 25 morts en 4 mois, des millions d’hectares de forêts détruites et des pertes énormes pour la faune sauvage. Le koala, une espèce déjà menacée, a été décimé par les incendies. A 400 km au nord de Sydney, la ville côtière de Port Macquarie abrite un hôpital pour les koalas qui accueille les marsupiaux blessés.

Ainsi, dans le jardin boisé de l’hôpital, d’immenses eucalyptus et de grandes cages avec à l’intérieur, des koalas en convalescence. Dans l’une d’entre elle, il y a Buzz, recroquevillé sur un tronc d’arbre, a relaté rfi.fr. Il a été blessé dans un incendie et a été amené à l’hôpital pour être soigné.

« Buzz est une victime des incendies, regardez ses oreilles, elles ont été gravement brulées. Et ses pattes, il a fallu les protéger durant 4 à 5 semaines. Il a beaucoup souffert », a confié Sue Ashton directrice de l’hôpital des koalas.

Le marsupial va mieux mais on ne sait pas s’il pourra regrimper aux arbres, des eucalyptus qui constituent sa principale nourriture. A défaut, Buzz ne pourra pas être relâché dans la nature et devra rester à vie à l’hôpital.

L’établissement, créé en 1973 par une ONG accueille les marsupiaux blessés ou malades. En ce moment, une soixantaine de koalas sont soignés, dont une trentaine pour des brulures à cause des incendies. C’est le double par rapport à d’habitude.

Une fois à l’hôpital, il faut les réhydrater, soigner leurs blessures puis protéger leurs pattes pendant des semaines pour qu’ils récupèrent. Et si les conditions sont réunies, ils sont relâchés dans leur habitat naturel.

Une tragédie nationale

Plus que d’autres animaux les koalas ont particulièrement souffert des incendies. « Ils ne peuvent pas s’enfuir devant les incendies, explique Sue Ashton. Ils grimpent aux arbres, sont rattrapés par les flammes et meurent calcinés ». Difficile dans ce contexte d’avoir des chiffres précis de mortalité car on ne retrouve pas toujours leur corps.

D’autres koalas meurent de déshydratation parce qu’ils ne trouvent plus de nourriture, les forêts d’eucalyptus ont été ravagées par les incendies ou la sécheresse.

La directrice de l’hôpital s’inquiète de l’avenir de l’espèce « Il faut savoir que les koalas ne font des petits que tous les deux ans, et nous en avons perdu des centaines voire des milliers en quelques semaines. Ça veut dire qu’il faudra énormément de temps pour qu’ils fassent des petits et que la population se renouvelle… C’est une tragédie nationale ».

L’hôpital des koalas dont une partie est ouvert au public, a reçu plus de 5 millions de dollars australiens (3,3 millions d’euros) de dons en quelques semaines. Un élan de générosité exceptionnel pour sauver cette espèce unique, qui ne vit qu’en Australie.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here