La France appuie la formation des cadres de la filière forêt-bois en Afrique centrale

0

L’Agence française de développement (AFD) va octroyer un financement estimé à 5 millions d’euros (3,3 milliards FCFA) au Réseau des institutions de formation forestière et environnementale d’Afrique centrale (RIFFEAC), une organisation partenaire de la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC). Cet appui financier entre dans le cadre du développement de la formation continue dans la filière forêt-bois (projet ADEFAC). La convention de financement y relative a été signée le 3 février 2020 entre les deux institutions.

Selon les deux parties, le projet prévu pour une durée de 5 ans vise à améliorer la qualification professionnelle des acteurs du secteur forêt et environnement en Afrique centrale, notamment au Cameroun, au Congo, au Gabon et en République démocratique du Congo. Tout cela dans le but de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo.

Le financement sera réparti entre les 23 institutions de formation membres du réseau RIFFEAC ainsi qu’au secteur privé forestier et environnemental. À leur tour, les institutions ciblées devront proposer aux professionnels du secteur, des formations sur les trois principales composantes du projet à savoir : l’amélioration et la pérennisation du dispositif de formation continue de la filière forêt-bois en Afrique centrale, la structuration et l’actualisation des besoins en formation des milieux professionnels, et la recherche d’un dispositif régional pérenne et institutionnalisé en cohérence avec les systèmes nationaux.

Rappelons que l’AFD avait déjà accordé au RIFFEAC une subvention d’environ un milliard FCFA. Subvention dont le but était de repenser leur offre de formation continue au regard des besoins du secteur privé forestier.

Moctar FICOU / VivAfrik                       

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here