La pêche, l’énergie, l’hydraulique, l’élevage…, parmi les accords signés entre le Sénégal et la Mauritanie

0

La visite de 48 heures du Président de la République du Sénégal, Macky Sall, en Mauritanie à l’invitation de son homologue Ould Cheikh El Ghazouani a été sanctionnée par la signature de six (6) accords de coopération. Le Président sénégalais était à la tête d’une importante délégation comprenant plusieurs ministres et des hauts fonctionnaires.

Des accords et conventions dans les domaines de la pêche, de l’exploitation gazière, de la pêche, de l’énergie, de l’hydraulique, de l’élevage et de la défense ont été signés ce mardi 18 février 2020 entre les dirigeants des deux pays.   

Ces accords signés, entrent dans le cadre de la redynamisation des relations entre les « deux pays frères ».

Les deux Présidents ont passé en revue les divers domaines de coopération et salué les réalisations accomplies. Ils ont particulièrement insisté sur la coopération dans les domaines de la sécurité, de l’énergie, de la pêche, de l’élevage et de l’hydraulique.

S’agissant des échanges commerciaux, les deux pays ont procédé à la signature d’une convention régissant le régime fiscal et douanier applicable au projet de construction du pont de Rosso, qui sera lancé très prochainement.

Concernant les domaines environnemental et extractif, un accord de coopération dédié à l’initiative « Clean Gas » visant à réduire les émissions de carbone et l’exploitation des ressources gazières par l’utilisation d’énergies propres, a été conclu entre les deux parties.

Dans le domaine de la pêche, un avenant relatif au protocole de pêche maritime a été signé.

Les deux parties ont également signé d’autres protocoles d’accord dans les domaines des transports, des technologies de la communication.

Dans le domaine de l’énergie les deux Présidents ont salué les efforts concertés entre les deux pays en vue de développer la coopération dans ce secteur et exprimé leur volonté commune de les poursuivre en les intensifiant.

Les deux Chefs d’Etat ont aussi invité les deux gouvernements à consolider la coopération en matière de recherche géologique et hydrogéologique. Dans le contexte des changements climatiques, ils ont appelé à revisiter les résultats géologiques obtenus, en collaboration avec les universités et centres de recherche des deux pays. Ils ont, par ailleurs, invité les deux gouvernements à renforcer leur collaboration en matière de valorisation des substances utiles, aussi bien pour la construction qu’à d’autres fins.

En matière de pêche, EL Ghazouani et Macky Sall ont abordé les questions liées aux conditions d’exploitation des ressources halieutiques. Ils ont donné des instructions aux Ministres en charge de la Pêche et de l’Economie Maritime à l’effet de prendre toutes les mesures nécessaires au renforcement de la coopération bilatérale dans ce secteur.

S’agissant du secteur de l’élevage, les deux Chefs d’Etat ont salué l’étroite collaboration entre les deux gouvernements, notamment dans le cadre du protocole d’accord réglementant la transhumance transfrontalière du bétail. En vue de l’approvisionnement adéquat du marché sénégalais en moutons de

Tabaski, ils ont engagé leurs deux gouvernements à initier des concertations sur la commercialisation du bétail, y compris quarante-cinq (45) jours après la Tabaski.

Six accords signés

Les deux Chefs d’Etat ont assisté à la signature d’un communiqué conjoint et de six (06) accords en matière d’agriculture, de pêche, d’énergie, de télécommunications, de sécurité et de fiscalité.

En outre, ils ont réaffirmé leur attachement à l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS), fondée sur le principe d’une gestion équitable et solidaire du bassin du Fleuve Sénégal qui constitue, un modèle de coopération réussi.

Le communiqué conjoint de noter que « compte tenu de l’importance stratégique des eaux souterraines partagées, les deux Chefs d’Etat se sont réjouis des premières initiatives prises dans le cadre de la gestion concertée et durable du Bassin Aquifère Sénégalo-Mauritanien (BASM) qui regroupe la Gambie, la Guinée Bissau, la Mauritanie et le Sénégal ». A cet égard, ils ont engagé les deux gouvernements à poursuivre leurs efforts, en rapport avec les autres parties, en vue de réaliser les objectifs convenus.

Les deux Présidents ont, par ailleurs, insisté sur le rôle stratégique du Comité Inter-Etats de Lutte Contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) et l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte dans la lutte contre la désertification dans le Sahel, tout comme sur l’importance de la transhumance et du Commerce de bétail entre les deux pays.

Sur le plan régional, continental et international, EL Ghazouani et Macky Sall ont insisté sur la nécessité de mettre en place une large coalition continentale et internationale pour éradiquer le terrorisme et la violence en Afrique, particulièrement au Sahel et en Libye. Sur le plan socio-économique, ils ont réitéré leur volonté commune d’œuvrer à la réussite de la Zone de Libre-échange continentale africaine (ZLECAf) et plus globalement à la réalisation des objectifs de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

Moctar FICOU / VivAfrik                           

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here