Le gouvernement ivoirien adopte une réforme qui rend disponible les codes de transferts USSD à tous les acteurs des services financiers

0

Le conseil des ministres du 4 mars 2020 a adopté une communication relative à l’accès et l’exploitation des codes USSD (données de services supplémentaires non structurées) des opérateurs de téléphonie mobile, nous informe ICT4Africa. Cette réforme suppose que les codes de transferts USSD seront désormais ouverts à tous les acteurs des services financiers. Les utilisateurs des réseaux mobiles, n’auront plus de restriction dans leurs opérations financières vers des destinataires affiliés au même fournisseur de service qu’eux. Selon les analyses révélées par le gouvernement ivoirien, les transactions électroniques, sont en pleine croissance depuis 2017. Et cette finance numérique touche environ 44% de la population adulte qui est en grande partie en milieu rural, n’a jamais eu recours aux services financiers tant formels qu’informels. Libéraliser les codes USSD est selon l’état une meilleure alternative pour réduire les coûts des services qui y sont liés. Le conseil précise également que ce décret entre dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale d’inclusion financière (SNIF). La SNIF étant elle-même orientée sur la digitalisation des flux financiers avec l’opérationnalisation effective des plateformes existantes et la digitalisation de 80% des flux financiers gouvernementaux et soutenu par la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), explique digitalbusiness.africa.

Maroc : l’UM6P lance un hub d’innovation et de l’entrepreneuriat au Maroc et en Afrique

L’Université Mohammed VI polytechnique (UM6P) a lancé l’Innovation Hub, un carrefour de l’innovation et de l’entrepreneuriat au service des startups et des acteurs de l’écosystème entrepreneurial au Maroc et en Afrique. Le nouvel espace espère devenir un One Stop Shop pour la jeunesse marocaine et africaine porteuse de projets et d’idées créatives. Il s’agit d’un catalyseur et d’un tremplin pour le développement des écosystèmes d’entrepreneuriat et d’innovation en Afrique. Basé à Benguerir, l’innovation hub entend renforcer et accompagner les capacités des entrepreneurs marocains et africains afin d’explorer les principaux défis et opportunités de l’Afrique, à travers les différents programmes et services qui y seront déployés avec des acteurs nationaux et internationaux. Cet espace vient dans la continuité des efforts déjà engagés par le Groupe OCP pour favoriser l’émergence d’un Hub d’innovation, de savoir et de recherche au sein de la ville verte, à travers toutes les infrastructures déjà installées ou initiées par l’Université Mohammed VI Polytechnique. Les plateformes d’expérimentations à taille réelles, les Living Lab, comme la ferme expérimentale, les mines expérimentales, le Green Energy Park et le Smart Building Park, le Fab Lab ou encore les programmes d’incubation et d’accélération des startups sont autant d’ingrédients pour favoriser l’innovation et l’entrepreneuriat. Ces infrastructures et services sont mis à disposition des startups et porteurs de projet afin de leur permettre l’accès à des compétences et à des technologies avancées, renseigne lebrief.ma.

Un environnement favorable développement des startups

Il ambitionne également de fédérer et de s’appuyer sur l’apport de différents acteurs de l’écosystème entrepreneurial innovant : les entreprises qui apporteront leur savoir-faire métier et l’accompagnement nécessaire. Les investisseurs qui permettront l’accès à des fonds d’investissement et partageront leur expertise dans le domaine. Et enfin les entrepreneurs expérimentés qui grâce à leurs idées nouvelles, talents, motivations, expertises permettront d’accompagner ceux qui entreprennent et qui innovent afin de favoriser leur créativité et leur déploiement. Pour y parvenir, les startups bénéficieront, au sein de la Ville Verte de Ben guérir, d’un environnement favorable à leur développement. Un espace de travail connecté de plus de 200 postes, un Maker Space afin de concevoir, modéliser et concrétiser leurs premières idées en prototypes, des boxes de réunion, des espaces de rencontre et de détente et un espace de restauration, ajoute notre source.

Moctar FICOU / VivAfrik                       

Laisser un commentaire