Les entrepreneurs Béninois formés aux métiers des énergies renouvelables

0

L’incubateur/accélérateur de l’École supérieure des métiers des énergies renouvelables (ESMER), lancé le 10 mars 2020 par le ministre Béninois de l’Énergie Dona Jean-Claude Houssou sera chargé de fournir aux jeunes entrepreneurs du pays un accompagnement dans le domaine des énergies renouvelables.

La nouvelle infrastructure baptisé ESMER Academy est logée dans la ville d’Abomey-Calavi. Elle émane d’une initiative de l’École supérieure des métiers des énergies renouvelables (ESMER), mise en place avec la collaboration de SMA Solar Technology, un fabricant allemand d’onduleurs solaires photovoltaïques. Cette initiative est soutenue par le gouvernement béninois pour améliorer l’accès à l’électricité dans le pays.

De l’avis de Nafiatou Tien Ebo, la directrice de l’ESMER, « l’incubateur devra pallier le problème de manque d’entrepreneurs qualifiés en énergies renouvelables au Bénin. Si l’on veut transformer durablement notre pays, il faut que des jeunes bien formés prennent le relais ».

Son équipement est divers et varié. Dans le détail, ESMER Academy est composé de laboratoires pour des séances pratiques, de bureaux d’ingénieurs et de salles de cours. L’incubateur dispose également en son sein d’importantes installations d’énergies solaires.

L’incubateur a en ligne de mire des formations pratiques. Ainsi, les créateurs de start-up suivront un programme personnalisé et adapté pour affronter les défis du monde professionnel. Ils seront formés à la maîtrise des énergies renouvelables (installation et maintenance des systèmes solaires) et mèneront des activités sur le terrain. Les jeunes entrepreneurs auront en outre la possibilité d’échanger avec les experts de leur domaine afin d’avoir accès à des informations fiables relatives à leur service.

A ce propos, « le suivi reste l’une des clés de la réussite en entrepreneuriat. Pour ce faire, nous avons réuni une équipe composée d’entrepreneurs, d’ingénieurs, de communicateurs et d’experts en marketing », résume Nafiatou Tien Ebo.

Le gouvernement béninois a par ailleurs obtenu le 5 mars 2020 environ 19,5 millions d’euros (près de 13 milliards de francs CFA) de la part de la Banque d’investissement et de développement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (BIDC), pour l’électrification de 750 infrastructures sociocommunautaires grâce à l’énergie solaire. Le projet concerne 11 des 12 départements que compte le Bénin.

« Dans les 11 départements, 336 centres de santé, 184 postes de sécurité et 230 collèges d’enseignement général seront électrifiés grâce à ce projet à travers des ouvrages alimentés grâce à l’énergie solaire », a relevé le ministre Béninois en charge de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here