Le FMI appuie le Burkina Faso dans l’atténuation de l’impact socio-économique du Covid-19

0

Bonne nouvelle pour les autorités Burkinabès. En effet, le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé, mardi 14 avril 2020, le décaissement de 84,28 millions de droits de tirage spéciaux, soit environ 115,3 millions $, en faveur du Burkina Faso, au titre de la Facilité de crédit rapide (FCR).

Le FMI précise que ces fonds vont contribuer à financer les mesures de santé, de protection sociale et de stabilisation macroéconomique, à répondre aux besoins urgents de balance des paiements résultant de l’épidémie de COVID-19, et à catalyser un soutien supplémentaire de la communauté internationale.

Rappelons que le Burkina Faso est durement affecté par la pandémie de Covid-19, obligeant les perspectives économiques à court terme de se détériorées rapidement, aggravant ainsi les défis existants, posés par la crise de sécurité dans la région du Sahel et le nombre élevé de déplacements internes et de besoins d’assistance humanitaire qui y sont associés.

Selon le FMI, la croissance économique devrait reculer à 2% du PIB en 2020 après avoir atteint un niveau de 6.8% en 2018, et 6,0 en 2019.

Pour Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint et président par intérim du FMI, « un soutien extérieur supplémentaire, de préférence sous forme de dons, est requis de toute urgence pour répondre aux besoins de financement élevés du Burkina Faso, alléger la charge financière de la pandémie et préserver la stabilité macroéconomique récente et les gains de développement ».

Moctar FICOU / VivAfrik                         

Laisser un commentaire