Vers la mobilisation de 110 millions $ pour combattre les criquets pèlerins en Afrique de l’Est

0

Les vagues de criquets pèlerins ont fini d’envahir l’Afrique de l’Est. Une situation que l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) souhaite endiguer. Pour ce faire, l’organisation onusienne va solliciter, le 20 mai 2020, les donateurs internationaux pour la mobilisation de 110 millions $ afin de lutter contre ces criquets dans la partie est-africaine.

C’est ce qu’a révélé le responsable de l’équipe chargée des programmes de résilience régionale à la FAO, Cyril Ferrand. A l’en croire, l’enveloppe devrait permettre d’enrayer la propagation des insectes d’ici au mois de juin prochain, une période critique où la récolte se prépare dans de nombreux pays de la zone. Globalement, d’après la FAO, 130 millions $ ont été reçus depuis le premier appel lancé en janvier en cours.  

« Selon les prévisions préliminaires, 720 000 tonnes de céréales, soit assez pour nourrir cinq millions de personnes sur l’année, ont été sécurisées dans dix pays en empêchant la propagation des criquets pèlerins qui auraient endommagé davantage d’hectares », estime l’organisme onusien.  

Se confiant à Bloomberg, M. Ferrand explique que les besoins en fonds pourraient encore grimper à 450 millions $ pour combattre les essaims de criquets s’ils migrent vers la région sahélienne ou le Pakistan.

Pour rappel, les pays touchés par les criquets pèlerins en Afrique sont Djibouti, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, la Somalie, le Soudan du Sud, le Soudan, la Tanzanie et l’Ouganda.

Moctar FICOU / VivAfrik                       

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here