Guinée : le secteur minier renforce sa riposte au coronavirus

0

Comme toutes les activités socio-économiques, le secteur minier guinéen est impacté par le nouveau Coronavirus mais avec une proportion relativement faible. Pour éviter que ce secteur vital pour l’économie du pays ne soit malmené par la pandémie, le gouvernement guinéen à travers le Ministère des mines et de la géologie, en concertation avec les acteurs et instances impliqués dans la production minière, a mené des actions. Lesquelles visent essentiellement à minimiser les risques auxquels le secteur fait face. Après consultation avec les sociétés minières, le ministère des mines a identifié les principaux risques et entrepris des mesures de mitigation. Parmi ces mesures de mitigation, il y a la réorganisation du travail, la prise de mesures strictes de sécurité sanitaire, notamment les gestes barrières au niveau de toutes les structures du Ministère avec répercussion sur les sociétés minières. D’autre part, il y a la réévaluation des prévisions de production de bauxite et d’or industriel au titre de l’année 2020 au 15 avril 2020. « L’objectif global du Ministère est de minimiser l’impact socioéconomique (emplois, revenus etc.) de la pandémie en assurant, autant que possible, l’avancement des projets et le maintien des opérations, sans altération des obligations en termes de contenu local et dans le strict respect des mesures sanitaires adoptées dans le cadre de la riposte nationale contre cette pandémie », peut-on lire dans un document du département des Mines transmis à mediaguinee.org.

Guinée : Comment minimiser l’impact de la Covid-19 sur les activités minières ?

A l’instar des autres secteurs de l’économie mondiale, le secteur minier est confronté au risque de baisse d’activités causée par la pandémie du Coronavirus 2019. Comment minimiser son impact sur les activités minières en Guinée ? En concertation avec la chambre des mines, les sociétés minières et les autres départements concernés, le Ministère des Mines et de la Géologie s’est penché sur la question en vue d’apporter des solutions. Il  a mené plusieurs actions visant à mitiger les risques auxquels le secteur fait face, conformément aux directives du Premier Ministre et aux orientations du Chef de l’Etat. C’est dans ce cadre que dès l’apparition de la pandémie du Coronavirus en Guinée, le département a engagé des consultations avec les sociétés minières et les autres acteurs du secteur afin d’évaluer les risques auxquels le secteur est exposé, prendre les mesures de mitigation, et cerner les impacts prévisibles de cette pandémie sur le secteur minier guinéen. A cet effet, les actions suivantes ont été mises en œuvre : la consultation formelle des sociétés minières, le 8 mars 2020, sur l’impact de la pandémie du Coronavirus sur leurs activités et les mesures de mitigation prises en leur sein ; sur la base des réponses obtenues des sociétés et autres acteurs, le Ministère a identifié, le 31 mars 2020, les principaux risques et les mesures de mitigation, qui ont alimenté le plan d’actions du Ministère et le plan de riposte économique du Gouvernement rendu public le 6 avril 2020. La mise en œuvre des mesures identifiées au sein du secteur a été immédiatement engagée ; la réorganisation du travail et la prise de mesures strictes de sécurité sanitaire, notamment les gestes barrières, au niveau de toutes les structures du Ministère avec répercussion sur les sociétés minières, le 25 mars 2020 et la réévaluation des prévisions de production de bauxite et d’or industriel au titre de l’année 2020, au 15 avril 2020, souligne africaguinee.com.

Mise à jour des prévisions de production et d’exportation de bauxite et d’or industriel

L’objectif global du Ministère est de minimiser l’impact socioéconomique (emplois, revenus etc.) de la pandémie en assurant, autant que possible, l’avancement des projets et le maintien des opérations, sans altération des obligations en termes de contenu local et dans le strict respect des mesures sanitaires adoptées dans le cadre de la riposte nationale contre cette pandémie. Pour mesurer l’impact sur le Secteur Minier Guinéen, le ministère des Mines procédé à une mise à jour des prévisions de production et d’exportation de bauxite et d’or industriel au titre de l’année 2020, afin d’avoir, à date, l’impact éventuel de la pandémie sur le secteur au terme de cette année. Ainsi, sur la base des informations disponibles, avec la collaboration des sociétés minières en production, les résultats de cette évaluation indiquent que, à date, le secteur minier guinéen subirait un impact limité de la maladie à coronavirus (Covid 19). Il faut toutefois prendre ces résultats, basés sur des prévisions produites autour du 15 avril 2020, avec précaution dans un environnement global incertain. « Nous observerons l’évolution de la situation qui sera fonction de l’ampleur et de la persistance de la pandémie en Guinée et dans le monde (en particulier dans les pays de destination de la production minière, ceux de fabrication des produits finis, ainsi que les pays d’origine des financements) », note le département dans sa note intitulé « le secteur minier face à la pandémie de Coronavirus ». Son étude montre que la production et l’exportation de la Bauxite et de l’or industriel semblent pouvoir au moins se maintenir au niveau de 2019. Cependant une réévaluation des prévisions annuelles sera effectuée au terme de chaque trimestre. En tout état de cause, les productions réalisées au premier trimestre 2020 montrent une tendance relativement rassurante, pour le moment, par rapport aux prévisions initiales. En effet, les productions de bauxite et d’or industriel du premier trimestre se sont respectivement chiffrées à 21 millions de tonnes et 97 mille onces, ajoute le journal guinéen.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here