Maroc : la reconnaissance effective du statut de réfugié souhaitée par le CNDH

0

Célébrée le 20 juin de chaque année depuis 2001, Journée mondiale des réfugiés vise à sensibiliser à la cause des réfugiés du monde. L’édition de cette année est célébrée samedi 20 juin 2020 sous le thème « Chacun peut agir et chaque geste compte ». Une occasion pour le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) du Maroc de lancer un appel pour l’accélération de l’adoption du projet de loi 66-17 sur l’asile et les conditions de son octroi, de sorte à garantir la reconnaissance effective du statut de réfugié compte tenu des dispositions constitutionnelles et des principes du Pacte mondial sur les réfugiés.

« Le Conseil a également plaidé pour le renforcement du respect du principe de non-refoulement des demandeurs d’asile et la réduction de la marge d’appréciation des autorités concernant les décisions de rapatriement en vue de garantir leurs droits en tant que réfugiés », indique un communiqué officiel du Conseil national des droits de l’Homme.

La même source indique que le CNDH a renouvelé ses recommandations relatives à la migration et à l’asile incluses dans son rapport sur la situation des droits de l’Homme au Maroc pour l’année 2019 qui appellent notamment à consolider les garanties pour promouvoir leurs droits sociaux et économiques.

« La protection des réfugiés est prioritaire dans la stratégie d’action du CNDH dans le cadre du concept de l’effectivité des droits », a relevé la présidente du CNDH, Amina Bouayach.

Qui a souligné qu’il s’agit d’une stratégie déployée en actions de monitoring, de protection et de promotion ainsi qu’à travers des dynamiques nationales lancées et initiatives régionales et internationales partagées, et ce en tant que président du groupe de travail sur la migration au Réseau africain des institutions nationales des droits de l’Homme (RINADH) et membre actif de l’Alliance globale des institutions nationales des droits de l’Homme (GANHRI), ainsi que du Réseau arabe des institutions nationales des droits de l’Homme.

Moctar FICOU / VivAfrik     

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here