Sénégal : l’UE et l’OIM accompagnent les migrants de retour impactés par le Covid-19

0

L’Initiative conjointe Union européenne (UE)-Organisation internationale pour les migrations (OIM) (UE-OIM) a entrepris un projet spécifique visant à accompagner le retour et la réintégration des migrants de retour afin qu’ils amorcent une nouvelle étape de vie au Sénégal avec pour objectif de réussir ce projet de réintégration. C’est pourquoi, les deux institutions ont procédé, mercredi 24 juin 2020, à la distribution des kits d’hygiène et ont procédé au lancement de l’aide complémentaire aux migrants de retour pour la riposte contre la Covid-19 à la Mairie de Dalifort. Il s’agit d’une partie du montant de l’indemnisation de réintégration fixée par le gouvernement pour chaque migrant assisté dans le cadre de ce projet.

C’est ce qu’a indiqué, lors de cette cérémonie, Irène Mingasson, ambassadrice de l’Union européenne au Sénégal en présence de Amadou François Gaye, directeur général de la Direction générale d’appui aux Sénégalais de l’extérieur (DGASE), de Idrissa Diallo, maire de Dalifort et de Bakary Doumbia, chef de mission de OIM Dakar.

Interpelée sur le nombre de migrants assistés, l’ambassadrice de l’Union européenne au Sénégal a laissé entendre. « Nous sommes dans une opération de grande ampleur et d’ores et déjà, dans l’ensemble de cette activité que nous menons avec l’OIM, plus 5 000 personnes ont été réintégrées dans des activités qui les permettront d’avoir un nouveau projet au Sénégal. Actuellement, il y a, à peu près, 800 migrants de retour à Dakar qu’il faut accompagner. C’est pourquoi aujourd’hui, nous sommes dans une action très symbolique car elle signifie une approche, une communauté de vie politique de tous les partenaires qui ont à cœur d’aider ces personnes dans la nouvelle phase de vie ».  

D’après les premières mesures prises par le gouvernement du Sénégal en riposte à la Covid-19, l’UE a contribué au fonds Force Covid-19 à hauteur de 130 millions d’euros à travers un appui budgétaire et 20 millions d’euros par réorientation des projets en cours, le tout, sous la forme de dons. C’est dans le cadre de ces orientations que l’initiative UE-OIM, a pu aujourd’hui accompagner des communes du Sénégal dans la mise à disposition de kits d’hygiène.

Après Saint Louis, Guédiawaye et Kayar, cette remise vient clore l’étape de distribution de kits dans la région de Dakar. Pour rappel, des migrants de retour des régions de Thiès, Fatick, Kaolack, Louga, Matam, Tambacounda et Kolda ont également bénéficié des kits d’hygiène afin de mieux se prémunir contre le coronavirus, de protéger leurs communautés et de limiter la propagation de la Covid-19. A noter que l’aide complémentaire est aussi remise aux migrants de retour pour la riposte contre la Covid-19 dans toutes les régions du Sénégal.  

Amadou François Gaye, directeur général de la Direction générale d’appui aux Sénégalais de l’extérieur (DGASE), affirme que ces activités entrent dans le cadre de l’« Initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants » financé par l’Union européenne à hauteur de 7 millions d’euros et mis en œuvre par le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur par l’entremise de DGASE et du bureau pays de l’OIM Sénégal ».

« Cette initiative d’appui pour la protection et la réintégration des migrants de retour a pour objectif de soutenir le Sénégal à améliorer la réintégration des migrants et à renforcer ses structures et capacités nationales en termes de gestion de la réintégration de manière digne et durable ; de permettre aux migrants et aux migrants potentiels de prendre des décisions informées quant à leur parcours migratoire et sensibiliser les communautés sur la migration et enfin elle vise à renforcer les données migratoires et la communication sur les flux, routes et tendances migratoires, ainsi que sur les besoins et vulnérabilités des migrants dans les pays ciblés en vue de soutenir la conception de politiques et programmes basés sur des éléments factuels », a pour sa part détaillé Bakary Doumbia, chef de mission de OIM Dakar.

Moctar FICOU / VivAfrik                                                

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here