L’UE et la BERD accorde des subventions pour les énergies renouvelables à l’Égypte et au Maroc

0

Bonne nouvelle pour l’Égypte et le Maroc dans leur combat pour les énergies renouvelables. En effet, dans le cadre d’un partenariat, l’Union européenne (UE) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a accordé plusieurs subventions estimées à près de 46 millions d’euros pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique en Égypte et au Maroc.   

Mieux, l’Union européenne a accordé 61,3 millions d’euros de subventions pour plusieurs programmes de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) en faveur d’investissements verts et la résilience au changement climatique. Ces subventions bénéficieront à deux pays d’Afrique du nord et du partenariat oriental (Arménie, Azerbaïdjan, Belarus, Géorgie, Moldavie et Ukraine).

Selon l’UE, le financement est ainsi destiné au Maroc qui bénéficie de 21,1 millions d’euros. La subvention entre dans le cadre du mécanisme de financement de l’énergie verte (GEFF) de la BERD. Il s’agit d’un instrument qui soutient les entreprises et les propriétaires souhaitant investir dans les technologies vertes. Le programme GEFF est mis en œuvre grâce à un réseau de plus de 140 institutions financières locales dans 26 pays, soutenu par plus de 4 milliards d’euros de financement de la BERD.

Au Maroc, la subvention de l’UE (via la BERD) permettra aux entreprises locales d’investir dans les technologies vertes. La BERD estime que les bénéficiaires réduiront leurs coûts d’exploitation en mettant en œuvre des mesures d’adaptation au climat, des technologies à haut rendement énergétique et des énergies renouvelables, ce qui améliorera également leur compétitivité globale.

« Le financement climatique est un instrument essentiel pour les investissements verts, pour accroître l’utilisation des énergies renouvelables et construire un avenir à faible émission de carbone, en particulier à un moment où la pandémie de coronavirus et la baisse des prix des combustibles fossiles menacent les progrès de l’action climatique. La BERD et l’UE (…) se sont engagées à accélérer la reprise verte dans les pays où elles travaillent ensemble », justifie la BERD.

Sa subvention bénéficiera également à l’Égypte où l’institution financière compte injecter 24,8 millions d’euros dans le cadre du GEFF pour  soutenir les investissements dans l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables par l’intermédiaire de banques locales pour des prêts aux entreprises privées. L’investissement de la BERD devrait ainsi soutenir l’ambition du gouvernement égyptien visant une production accrue de l’électricité à partir des sources renouvelables.   

Moctar FICOU / VivAfrik                           

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here