Le gouvernement ghanéen et le IDA financent la formation professionnelle et l’emploi

0

Le Parlement ghanéen a approuvé un financement de 200 millions $ pour un projet qui vise à développer les compétences des jeunes. Ceux-ci bénéficieront des formations basées sur les compétences techniques et entrepreneuriales en vue de favoriser la création d’emploi.

En d’autres termes, le Parlement du Ghana a approuvé un financement de 200 millions de dollars pour un projet qui vise à booster la formation professionnelle et la création d’emploi. Le financement découle d’un accord entre le gouvernement du Ghana et l’Association internationale de développement (IDA).

Le projet qui sera mis en œuvre sur une période de six ans va permettre aux jeunes de bénéficier d’un apprentissage basé sur les compétences techniques et entrepreneuriales. D’après le Dr Assibey-Yeboah, parlementaire et président de la commission des finances, environ 50 000 personnes vont recevoir une formation dans le cadre du programme.

Les formations vont aboutir à la création de 94 500 emplois directs. Une aubaine au moment où les tendances récentes indiquent qu’il faut environ 300 000 nouveaux emplois par an au Ghana pour absorber la population croissante et éviter une forte montée du chômage.

D’autres volets du projet prévoient des subventions au profit des particuliers ainsi qu’aux micro et petites entreprises, l’opérationnalisation du système d’information sur le marché du travail au Ghana, la modernisation des centres publics d’emploi de district et l’évaluation indépendante des performances de certains programmes gouvernementaux de développement des compétences et de l’emploi des jeunes.

Le projet sera mis en œuvre par le Conseil de l’enseignement et de la formation technique et professionnelle (COVET) et le Conseil national des petites industries (NBSSI).

Quelques jours avant, le Parlement a accordé une exonération d’impôt de 878 364 dollars pour la construction d’un projet d’académie de formation informatique à Tema. L’installation destinée à la Ghana Revenue Authority (GRA) vise à moderniser le système de recettes fiscales dans le pays.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here