Le Sénégal vise à doter chaque famille un logement décent

0

Le Chef de l’Etat Sénégalais, Macky Sall a présidé, jeudi 20 août 2020 au Palais, le conseil présidentiel sur le logement. Lors de cette rencontre de haute portée, le gouvernement s’est penché sur le vaste programme pour la construction de 100 000 logements sur 5 ans. Ce vaste projet a pour objectif de faire en sorte que progressivement,  chaque famille Sénégalaise, quels que soient ses revenus, puisse accéder à un logement décent, à  un coût accessible.

Dans ce programme présidentiel spécial, les sénégalais de la diaspora sont également pris en compte avec un principe d’équité élargi aux femmes. L’Etat s’engage ainsi à garantir la solvabilité des acquéreurs dans un contexte où la cherté du loyer dans la capitale sénégalaise reste une préoccupation majeure du chef de l’Etat, après une loi sur la baisse non appliquée par les bailleurs.

Au Sénégal, le déficit en logements est estimé à 150 000 à Dakar et 350 000 dans tout le pays. Pour le Chef de l’Etat, « offrir des logements décents et accessibles par la construction de 100 000 logements sociaux sur 5 ans constitue plus que jamais un programme de haute priorité dans le cadre de ma politique d’inclusion sociale et d’équité territoriale ». Il assure que l’Etat veillera à ce que, par principe d’équité, les femmes et les sénégalais de la diaspora soient également bien pris en compte dans ce programme.

A signaler que le projet 100 000 logements rentre dans le cadre du Programme de l’Etat dénommé « Zéro Bidonville ». Depuis 1960, les populations les plus vulnérables, ayant des revenus faibles ou irréguliers, sont victimes de la spéculation foncière qui les exclut du droit à la propriété. L’offre de logements décents et accessibles en terme de prix n’est réservée qu’à un nombre restreint de privilégiés, alors qu’obtenir un logement décent et vivre avec sa famille dans un cadre sain constitue une question de dignité humaine pouvant même être élevée au rang de droit humain.

L’État du Sénégal souhaite donc éradiquer les bidonvilles à l’horizon 2035 et accélérer l’offre de logements décents et accessibles par la construction de 100 000 logements sociaux sur 5 ans.

Moctar FICOU / VivAfrik                         

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here