La Mauritanie se dote d’une stratégie de développement d’un Contenu Local dans le secteur extractif

0

Le contenu local est définit par l’Association des producteurs de pétrole africains (APPA) comme « le pourcentage des dépenses engagées par l’industrie pétrolière pour assurer la formation des ressources humaines locales et leur emploi à différents niveaux de la chaîne pétrolière et gazière ; l’approvisionnement en biens et services à travers les PME et les PMI des pays concernés ; la réalisation des projets sociaux (santé, éducation, approvisionnement en eau potable et en électricité, création des pistes rurales, etc.) et la création d’industries de valorisation des hydrocarbures (production d’énergie électrique, pétrochimie, GNL, etc.) La Mauritanie pour sa part, s’est récemment dotée de cet instrument d’une haute portée ».  

Si l’on se fie à Adama Wade dans les colonnes de financialafrik.com, il y a deux mois, la Mauritanie a procédé à une consultation internationale pour le recrutement d’une firme pour l’élaboration d’une stratégie nationale de développement d’un contenu local dans le secteur extractif : Pétrole, Gaz et Mines. Nous rappelons que pareille démarche avait déjà été entamée en mai 2019 puis annulée pour des raisons non expliquées.

Notons à  ce propos que le Sénégal – en perspective du développement du projet gazier GTA de BP, entre autres -s’est déjà doté d’une stratégie de développement de contenu local avec l’adoption d’une loi y afférente déjà en vigueur.

La semaine dernière, une quinzaine de firmes internationales ont répondu à l’appel et parmi elles la plus grande firme au monde de développement de Local Content qui n’est autre que EFFICIO Consulting qui participe en partenariat avec une firme Mauritanienne spécialisée dans le secteur Oil & Gas. En outre, d’autres grands cabinets-conseil sont en course tels que BCG (Boston Consulting Group) ou encore Deloitte.

Dans l’attente des résultats du processus de sélection poursuit M. Wade, espérons que cette fois-ci la Mauritanie ira jusqu’au bout dans cette démarche louable – pour ne pas dire nécessaire – en vue d’optimiser les bénéfices des retombées économiques de l’exploitation minière et gazière au profit de son secteur privé.

Car, l’existence d’un cadre légal et règlementaire en matière de contenu local couplée aux exigences en termes de formation et d’organisation sont les seuls garants de la compétitivité des entreprises nationales.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here